Le pétrole se reprend, la Russie discute d’une réduction de sa production

Pétrole / Le prix du baril tombe sous la barre des 50 dollars

Pétrole : le prix du panier de l'Opep sous la barre des 60 dollars

La Russie a coopéré ces dernières années avec l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont elle n'est pas membre et dont l'Arabie saoudite est le chef de file, pour limiter l'offre, ce qui a permis un rebond des prix après l'effondrement de 2014-2015.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 59,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 44 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Le prix du baril de WTI américain est tombé, jeudi, sous le seuil symbolique des 50 dollars pour la première fois depuis début octobre 2017, toujours sur fond de craintes d'une surabondance de l'offre depuis plusieurs semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance a pris 1,16 dollar, à 51,45 dollars. Vers 08H40 GMT (03:40 en Haïti), la référence américaine du brut est tombée à 49,41 dollars, son plus bas depuis presque quatorze mois.

Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, la chute des prix sur les deux derniers mois poussant l'Opep et la Russie à envisager des baisses de production avant leur réunion à Vienne la semaine prochaine.

Le Brent, le pétrole de référence pour l'Europe, est en train de suivre sa trace, approchant lui aussi la barre des 50 dollars. De l'autre côté, le ministre saoudien de l'Énergie, Khaled al-Faleh, a clairement dit que son pays ne réduirait pas seul sa production.

Alors que l'Arabie saoudite s'était prononcée il y a quelques semaines pour une baisse de la production, plusieurs commentateurs ont souligné la position difficile dans laquelle se trouve le pays après le meurtre du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, dont il est accusé.

Mercredi, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), les réserves de pétrole brut ont augmenté pour la dixième semaine de suite.

Dernières nouvelles