Fifm : parterre de stars à marrakech

Les femmes en vedette à la 17è édition du Festival international du film de Marrakech

FIFM 2018 : Marrakech accueille les grands noms du cinéma international

Ainsi, 14 créations d'une extrême qualité seront présentées lors de cette édition d'horizons divers. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que Netflix qui a imposé sa griffe sur le cinéma mondial est partenaire du FIFM, comprenant que le FIFM est idoine pour la recherche de nouvelles terres de production, à partir du Maroc et vers le monde arabe et l'Afrique subsaharienne.

Il s'agit de l'actrice indienne Ileana d'Cruz, de la cinéaste marocaine Tala Hadid, de la cinéaste et plasticienne libanaise Joana Hadjithomas, de l'actrice américaine Dakota Johnson et de la réalisatrice britannique Lynne Ramsay.

Côté masculin, de grands noms du cinéma international viendront aussi à la rencontre du public de Marrakech, notamment l'acteur américano-danois Viggo Mortensen, qui livre une prestation époustouflante dans le film "Green Book" de Peter Farrelly, l'acteur français Gaspard Ulliel, incarnation d'Yves Saint Laurent dans le film de Bertrand Bonello, l'acteur mexicain à la carrière internationale Gael Garcia Bernal, l'acteur et réalisateur de la comédie réjouissante "Le Grand Bain", Gilles Lellouche, et l'acteur, réalisateur et scénariste suisse Vincent Perez. Il s'agit de Las niñas bien de la réalisatrice Alejandra Márquez Abella (Mexique), Joy de Sudabeh Mortezai (Autriche), Diane de Kent Jones (USA), The Load d'Ognjen Glavonić (Serbie), The Chambermaid de Lila Avilés (Mexique-USA), Red Snow de Sayaka Kai (Japon) et Look At Me de Nejib Belkadhi (Tunisie).

Outre les longs métrages en lice pour la très convoitée Etoile d'Or, six films sont programmés en séances de gala, sept pellicules prévues au "Panorama du cinéma marocain" et cinq films d'animation au cinéma Colisée, entre autres. Concourent également Irina de la réalisatrice Nadejda Koseva (Bulgarie), Vanishing Days de Zhu Xin (Chine), Urgent de Mohcine Besri (Maroc), Rojo de Benjamín Naishtat (Argentine), Akasha de Hajooj Kuka (Soudan), The Giraffe d'Ahmed Magdy (Egypte) et All Good d'Eva Trobisch (Allemagne).

Pour sa dix-septième édition, le Festival international du Film de Marrakech, dont le coup d'envoi a été donné vendredi soir au Palais des Congrès de la Cité ocre, " se veut encore plus ouvert sur les cinématographies du monde et encore plus engagé sur la voie d'une cinéphilie éclairée", souligne Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, Président de la Fondation du Festival.

Sur les neuf jours du festival, le public aura droit à une programmation cinématographique des plus riches et diversifiées, placée sous le signe de la pluralité des expressions culturelles.

Autres passages très attendus sur le tapis rouge, celui de l'actrice française Sandrine Kiberlain, la jeune Sarah Perles, qui a été divine pour son rôle dans "Sofia ", les françaises Maïwenn et Aure Atika, la grande réalisatrice Agnès Varda mais aussi l'actrice américaine Robin Wright, qui recevront toutes deux des hommages. Un événement prestigieux qui se déroulera du 30 novembre au 10 décembre et proposera une compétition officielle, des hommages, des ateliers pédagogiques ainsi que des discussions avec de grands noms du cinéma international.

Dernières nouvelles