La lettre incendiaire de Catherine Deneuve à Laurent Delahousse

Laurent Delahousse n'a pas répondu aux attaques de Catherine Deneuve

Laurent Delahousse n'a pas répondu aux attaques de Catherine Deneuve. Christophe BRACHET- FTV

Plus tôt cette année, France 2 avait déjà essayé de consacrer un portrait à cette figure emblématique du cinéma français pour "Complément d'enquête". Elle affirme également que le portrait qui lui était destiné est "superficiel et morbide à souhait ". Dans celui-ci, Laurent Delahousse proposait un documentaire sur Catherine Deveneuve.

"Voilà un enterrement de première classe: vous auriez pu attendre quelques années encore!" "Mais c'est le mélange de fiction et de documents réels qui me semble le plus navrant", poursuit-elle avant d'évoquer un passage en particulier: celui de la mort de sa soeur Françoise Dorléac, décédée en 1967 à l'âge de 25 ans dans un accident de la route. La vie survolée, les événements dramatiques multipliés, des interviews de personnes que je n'ai pas vues depuis plusieurs décennies et qui me connaissent à peine. Catherine Deneuve n'a pas mâché ses mots à l'égard du numéro d'"Un jour, un destin" qui lui était consacré, intitulé "Catherine Deneuve, la discrète: Des Demoiselles de Rochefort à Indochine" et diffusé le 25 novembre dernier sur France 2. "Et un plan que je ne peux vous pardonner: une main sur le contact d'une voiture dans laquelle ma soeur va s'exploser quelques minutes plus tard".

L'actrice avait laissé sur la boîte vocale d'un journaliste en charge du reportage le message suivant: "Bonjour, c'est Catherine Deneuve au téléphone". Des images, un montage "indigne" pour Catherine Deneuve, qui termine sa lettre en s'adressant une nouvelle fois à Laurent Delahousse: "Vous l'avez produit, ce film, visionné et commenté, cela me sera toujours insupportable".

Enfin, Catherine Deneuve demande à Laurent Delahousse de ne pas diffuser la deuxième partie du reportage qu'il avait annoncée.

Dernières nouvelles