Macron hué lors de sa visite au Puy-en-Velay

Capture Twitter @Damoise88971735

Capture Twitter @Damoise88971735

L'avion présidentiel s'est posé aux alentours de 16h à l'aéroport du Puy-en-Velay.

Selon son entourage, Emmanuel Macron était au Puy-en-Velay afin de soutenir et témoigner son respect aux agents de la Préfecture à la suite de l'incendie qui a touché une partie des locaux préfectoraux. "Fierté d'être au service des Français et de l'intérêt général, et d'avoir fait preuve samedi d'un courage sans faille".

Dans une autre vidéo publiée par France 3, on peut voir Emmanuel Macron sortir de la préfecture et essayer de saluer les personnes rassemblées près de la grille, mais la foule se met à crier "Démission". Plusieurs forces de l'ordre avaient également été blessées.

Le chef de l'État est arrivé vers 16 heures et est reparti vers 18 heures.

Le moratoire sur la hausse des taxes et des tarifs de l'énergie annoncé par le gouvernement a été qualifié de "premier pas" par plusieurs représentants des gilets jaunes, mais aucun n'a estimé qu'il s'agissait d'une mesure suffisante pour stopper le mouvement, ou restaurer la cote de confiance du chef de l'État, qui a atteint son plus bas niveau (23%), selon un sondage Ifop-Fiducial. Le bâtiment avait été volontairement incendié en marge de la manifestation des "gilets jaunes". Un troisième comparse a été écroué jusqu'à son procès, le 7 janvier, "le temps de préparer sa défense ".

Le premier des trois hommes, âgés d'une vingtaine à une quarantaine d'années, a écopé de 12 mois d'emprisonnement dont 9 avec sursis pour "violences aggravées", contre 6 mois de prison dont trois avec sursis pour le second pour le même motif doublé de "tentatives de dégradations".

Leur peine de prison ferme sans mandat de dépôt doit être aménagée avec le juge d'application des peines, a précisé la préfecture.

Dernières nouvelles