Funérailles de George H. W. Bush: l’Amérique un temps réconciliée

Les larmes de George W. Bush aux obsèques de son père

Funérailles de George H.W. Bush: Des rires aux larmes, les moments forts de la cérémonie

Après les obsèques, à Washington, la dépouille de George H.W. Bush sera ramenée dans son Texas d'adoption.

Alors que Barack et Michelle Obama étaient en pleine discussion avec Bill et Hillary Clinton, ce fut une toute autre ambiance dès l'arrivée de Donald Trump. L'atmosphère s'est complètement dégradée augmentant le malaise lorsque le président Trump a rejoint la délégation des anciens présidents. Après une dernière cérémonie à l'église épiscopalienne de St. Martin, à Houston, jeudi, il sera inhumé derrière la bibliothèque présidentielle George-Bush, aux côtés de Barbara, son épouse pendant 73 ans, et de Robin, leur fille morte d'une leucémie lorsqu'elle avait trois ans.

Dans un discours personnel et teinté d'humour mais conclu par des larmes, son fils George W. Bush, 43e président des Etats-Unis, a salué la mémoire d'un "grand président".

Son fils, George W. Bush, a rendu hommage à " un grand président", " un diplomate hors pair qui a guidé l'Amérique vers la fin de la Guerre froide ", un homme " digne, honorable et loyal, qui a servi son pays ". Il ne s'agit pas de funérailles mais d'une journée de célébrations pour un grand homme qui a mené une longue vie exceptionnelle.

Il mena ensuite la coalition internationale pendant la première guerre du Golfe, puis fut nettement battu en 1992 par le démocrate Bill Clinton qui lui barra la route d'un second mandat.

En cette journée de deuil national, où l'heure semblait bien être à l'apaisement, la plupart des administrations et Wall Street étaient fermées.

Si le président américain n'a pas assisté à la cérémonie solennelle au Capitole lundi, Donald et Melania Trump sont plus tard allés se recueillir, brièvement, devant le cercueil.

"Lorsque George Bush était président des Etats-Unis, tous les chefs de gouvernements dans le monde savaient qu'ils avaient affaire à un gentleman, un vrai leader, déterminé et courageux", a déclaré l'ancien Premier ministre canadien Brian Mulroney. George H.W. Bush souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

Pour saluer George W. Bush à Blair House, résidence des invités officiels des Présidents américains située à 230 m de la Maison-Blanche, Donald Trump et son épouse, Melania, ont préféré ne pas s'y rendre à pied, mais utiliser pour ce faire une limousine accompagnée d'un cortège de 8 véhicules, a annoncé The Washington Post. Puis le couple présidentiel avait rencontré mardi la famille Bush.

"Dans notre deuil, nous pouvons sourire", avait déclaré mercredi George W. Bush, entre les larmes, "car nous savons qu'il serre Robin dans ses bras et a de nouveau la main de maman dans la sienne".

Dernières nouvelles