France : Victoire des Gilets Jaunes face à l'augmentation du prix du carburant

Le gouvernement recule et annonce l'annulation de la hausse des taxes sur les carburants

La hausse des taxes sur le carburant finalement abandonnée !

Coup de théâtre, le lendemain, l'Élysée a communiqué l'abandon pur et simple de l'augmentation initialement prévue au 1er janvier.

Cette décision tend ainsi la main aux " gilets jaunes ", un geste aussi afin d'éviter une nouvelle explosion de violence samedi 8 décembre.

Selon Le Figaro, au même moment, l'Assemblée nationale achevait sa cinquième heure de séance et s'apprêtait à voter largement la déclaration du Premier ministre. "Il fallait aller un cran plus loin", explique l'un des plus proches conseilleurs du chef de l'État.

Les augmentations de taxe sur les carburants prévues pour le 1er janvier 2019 ne sont plus suspendues pendant six mois comme le gouvernement l'avait indiqué ce mardi, mais "annulées pour l'année 2019", a indiqué ce mercredi soir sur BFM TV le ministre de la Transition écologique François de Rugy. "Comme ça, il n'y a pas d'entourloupe ", a-t-il précisé. "Il m'a dit: " les gens ont eu l'impression qu'il y avait une entourloupe, qu'on leur disait que c'est une suspension mais hop ça reviendra après " ", a ajouté le ministre lors d'un débat avec des Gilets jaunes. "Le débat citoyen et parlementaire des semaines et des mois à venir devra permettre de trouver les solutions et les financements qui répondront aux enjeux de la transition écologique, solutions qui devront préserver le pouvoir d'achat de nos concitoyens", indique la présidence de la République. " Nous ne détricoterons rien de ce qui a été fait depuis dix-huit mois", a expliqué le Président en Conseil des ministres.

Par ailleurs, le palais qualifie l'initiative personnelle de Marlène Schiappa de rétablir l'impôt sur la fortune comme " malvenue et incongrue ", tout en renouvelant sa confiance à " une combattante loyale ".

Dernières nouvelles