Les iPhone 7 et 8 ne sont plus les bienvenus en Allemagne

Qualcomm obtient l'interdiction de la vente d'iPhone en Allemagne sous conditions

Un tribunal en Allemagne ouvre la voie à une interdiction de vente d'iPhones

Etrangement, les iPhone 7 et 8 sont toujours proposés à la vente chez les autres revendeurs (ce qui semble confirmer que le retrait des ventes est avant tout une décision d'Apple- en fait non, voir MaJ ci-dessous). Le fabricant de puces électroniques Qualcomm a obtenu jeudi d'un tribunal allemand une interdiction de vente sous condition de certains iPhone. Malgré tout, elle a retiré de la vente les iPhone 7 et iPhone 8 dans ses propres boutiques physiques. Déjà contrainte de retirer 4 générations d'iPhone de la vente en Chine, la firme de Cupertino avait dû déployer une mise à jour d'iOS 12 pour les utilisateurs chinois en possession d'un iPhone XR, XS ou XS Max.

Apple a bien entendu fait appel de la décision.

Décidément, la relation entre Apple et le constructeur de puce Qualcomm est loin de s'être améliorée. "Leurs tactiques, devant les tribunaux et dans leurs activités quotidiennes, nuisent à l'innovation et aux consommateurs. Qualcomm insiste pour faire payer des honoraires exorbitants sur la base du travail qu'ils n'ont pas fait, et leur comportement fait l'objet d'enquêtes de la part de gouvernements du monde entier".

Dans le cas de la Chine, les brevets que Qualcomm revendique sont utilisés pour ajuster et reformater la taille et l'apparence des photographies, et pour gérer les applications à l'aide d'un écran tactile lors de la visualisation, de la navigation et la fermeture des applications.

Quelques heures après le revirement en Allemagne, les langues se délient concernant l'interdiction des iPhone.

La vaste bataille sur les brevets entre Apple et Qualcomm a connu une accélération au cours de cette dernière semaine. Mais le brevet en cause en Allemagne porte sur du matériel et ne peut pas être facilement modifié.

Et si les iPhone plus récents ne sont pas encore touchés, Qualcomm a affiché son intention d'étendre le périmètre de sa plainte aux nouveaux appareils mobiles.

Apple et Qualcomm s'affrontent depuis janvier 2017, date à laquelle Apple a intenté une action contre Qualcomm affirmant que la société n'offrait pas des conditions de licence équitables pour sa technologie.

Dernières nouvelles