Un double attentat fait sept morts près du palais présidentiel — Somalie

Somali security forces gather outside the scene of a twin bombing attack on a hotel in the capital Mogadishu Somalia Friday Feb. 20 2015

Au moins sept morts dans une explosion à proximité du palais présidentiel en Somalie

Des murs détruites par le double attentat qui a frappé Mogadiscio, près du palais présidentiel, le 22 décembre 2018.

En Somalie, un double attentat à la voiture piégée a tué au moins sept personnes samedi matin dans la capitale, Mogadiscio. Une voiture piégée a d'abord explosé à un barrage de sécurité en centre-ville, à quelque 400 mètres de la résidence présidentielle. La télévision somalienne Universal TV, basée à Londres, a indiqué que trois de ses collaborateurs sont morts, dont un journaliste de nationalités somalienne et britannique, Awil Dahir. Un premier bilan qui fait également état d'une dizaines de blessés.

Mohamed Abdullahi, un haut responsable de l'administration locale, a été légèrement blessé dans la première explosion. "J'ai vu plusieurs cadavres, dont des membres des forces de sécurité". Le groupe terroriste Al Shabaab, lié à Al-Qaïda*, a revendiqué ce double attentat, selon l'agence de presse Reuters.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ou Shabab ont ensuite perdu beaucoup de terrain mais restent toujours dangereux et mènent des d'attaques régulières à Mogadiscio, visant parfois des civils et souvent des militaires. Ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20.000 hommes de l'Amisom.

L'attentat le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie avait été perpétré le 14 octobre 2017 et avait fait avec 512 morts dans le district de Hodan, un quartier commerçant très animé de Mogadiscio.

Dernières nouvelles