BFMTV ne couvre pas les gilets jaunes ce lundi — Violences

Pourquoi les journalistes de BFMTV boycottent les Gilets Jaunes ce lundi

Les reporters ont décidé de ne pas couvrir les rassemblements de Gilets jaunes ce lundiPlus

À la suite de l'agression de l'une de ses équipes de journalistes par des Gilets jaunes lors de la manifestation du samedi 5 janvier 2019 à Rouen (Seine-Maritime), la rédaction de BFMTV a fait savoir qu'elle ne couvrirait aucune manifestation ou blocage ce lundi 7 janvier 2019.

"L'ensemble du service reportage, appuyé par la rédaction, a décidé d'un commun accord de ne pas se rendre sur un rond-point ou une quelconque mobilisation du mouvement des Gilets Jaunes ce lundi en signe de protestation" explique par ailleurs le communiqué. Ce dimanche, c'est l'arrivée finalement avortée, d'Ingrid Levavasseur, une des figures du mouvement des Gilets jaunes, en tant que chroniqueuse sur BFM qui avait provoqué l'émoi de la rédaction de la chaîne. La journaliste filmait les manifestants, lesquels se sont " retournés contre elle", a-t-elle précisé.

Ces agressions compliquent singulièrement la couverture des événements par les médias, déjà difficile dans la mesure où beaucoup de "gilets jaunes" refusent de leur parler et n'hésitent pas à fustiger leurs camarades qui le font.

Des tensions qui n'empêchent pas la chaîne de couvrir quasiment non-stop le mouvement et de réaliser depuis fin novembre des audiences très élevées.

"Les journalistes se retrouvent pris en étau entre les violences de certains gilets jaunes et celles de policiers, alors qu'ils ne font qu'exercer leur mission d'information".

Lundi après-midi, le Conseil supérieur de l'audiovisuel se réunissait pour examiner à nouveau la couverture médiatique des manifestations.

Ce samedi, durant "l'acte VIII", une équipe de BFMTV accompagnée d'agents de sécurité, qui filmait dans le centre de Rouen, a été "coursée" et a essuyé des coups de la part de manifestants, tandis qu'à Paris, "un manifestant ou en tout cas une personne portant un gilet jaune" a délibérément jeté des pétards au pied d'une journaliste de la chaîne, la brûlant légèrement à la jambe, a rappelé M. Pitrel.

Dernières nouvelles