L'Etat hébreu compte réclamer 35 milliards de dollars à la Tunisie

Israël réclame 35 milliards de dollars de dédommagements à la Tunisie !

Israël demande à huit Etats dont le Maroc de verser 250 MM$ de «dédommagement»

"Le temps est venu de corriger l'injustice historique des pogroms (contre les Juifs) dans sept pays arabes et en Iran, et de restaurer, pour des centaines de milliers de Juifs qui ont perdu leurs biens, ce qui leur revient légitimement", a déclaré la ministre israélienne de l'Égalité sociale.

Gamliel a également confié à "Hadashot News" qu'elle aura la charge de coordonner "les efforts pour obtenir ces réparations".

Les dédommagement sont d'une valeur de 250 milliards de dollars et seront répartis entre les sept pays. Cette somme totale serait demandée à la Tunisie, à la Libye, au Maroc, à l'Irak, à la Syrie, à l'Egypte, au Yémen et à l'Iran.

Justice pour les Juifs des pays arabes " (JJAC), regroupant des organisations de la communauté juive à travers le monde, a estimé que quelque 856 000 Juifs de 10 pays arabes - les deux autres étaient l'Algérie et le Liban - ont fui ou ont été expulsés en 1948 et ultérieurement. L'estimation a été publiée en prévision de l'annonce du plan de paix tant attendu de l'administration Trump, selon le reportage. Vous ne pouvez pas parler du Moyen-Orient sans prendre en compte les droits des Juifs forcés de quitter leurs communautés - Et reconnaître tous les crimes commis contre les communautés juives.

Benjamin NetanyahuSelon des médias pro-gouvernementaux israéliens, "Israël " envisage de demander des indemnités à plusieurs Etats arabes, dont notamment la Tunisie, et à l'Iran, qu'il accuse d'avoir forcé des Juifs au départ après 1948.

Par ailleurs, le média hébreu souligne que cet argent ne sera pas transféré aux familles concernées, mais plutôt affecté par le gouvernement à une caisse spécifique, en coordination avec la ministre Gila Gamliel et le Conseil de sécurité nationale israélien.

En 2014, Israël a adopté une loi faisant de chaque 30 novembre une journée commémorative de la sortie des Juifs des pays arabes et d'Iran, qui prévoit des programmes éducatifs et des manifestations diplomatiques visant à sensibiliser davantage la communauté internationale à la question des réfugiés juifs des pays arabes et de l'Iran, et de leur droit à réparation. Elle se veut une concrétisation d'une loi adoptée le 22 février 2010 par le Parlement israélien, la Knesset et suspendant tout accord de paix avec les pays arabes à l'indemnisation des juifs les ayant quittés après la proclamation de l'Etat hébreu.

Dernières nouvelles