Mois sans alcool — Janvier

Au Royaume-Uni près de 4 millions de personnes devraient relever le défi

Au Royaume-Uni près de 4 millions de personnes devraient relever le défi Dry January, le mois de janvier sans alcool

Quels sont les effets positifs d'un mois sans une goutte d'alcool? Précisions du Pr Marcellin, hépatologue. Le " Janvier Sec " tel qu'on pourrait le traduire, reflète donc une détox idéale après les abus des fêtes de fin d'années. Boisson festive par excellence, l'alcool en excès est mauvais pour la santé. Pour le président de l'association britannique, le Dr Richard Piper, une abstinence de 31 jours aide à se rendre compte que l'alcool n'est pas nécessaire pour s'amuser et se détendre. En les interrogeant au mois d'août sur les conséquences de leur abstinence de janvier, il est notamment apparu qu'une écrasante majorité d'entre eux (93%) avait ressenti un sentiment d'accomplissement à l'issue de ce mois de sobriété, ou avait eu un meilleur sommeil pendant cette période (73%). Par ailleurs, 58 % avaient perdu du poids. Des effets bénéfiques sur la peau ont également été constatés pour la moitié des participants. Ils réussissent à s'imposer sur le long terme.

Le site officiel de la campagne Dry January a donné les chiffres de l'année 2018.

"Dry January ne consiste pas à ne plus boire d'alcool, mais à accorder à votre corps une pause après les fêtes". Et ces trois facteurs augmentent les risques de surcharger son foie en graisses. Cette cure permet de faire le point sur sa relation à l'alcool et de reprendre le contrôle. Pour lutter contre ses effets néfastes, nos voisins britanniques se lancent depuis quelques années un défi plutôt original.

Pour autant, "ce n'est pas un gadget, c'est une très importante initiative de santé qui a fait la preuve de son efficacité", ajoute le psychiatre et addictologue français.

Leur consommation hebdomadaire d'alcool est passé de 4,3 à 3,3 jours. S'il n'existe pas de seuil de consommation qui permettrait à coup sûr de limiter les risques pour la santé tout au long de la vie. un avis d'experts de Santé publique France et de l'Institut national du cancer a proposé en mai 2017 de définir une valeur-repère qui concerne aussi bien les hommes et les femmes. Comprendre: " janvier sobre " ou janvier sans alcool. Comprenez: on ne boit pas de l'alcool tous les jours.

Dernières nouvelles