France : net recul du PMI des services en décembre

Des

USA : baisse du PMI manufacturier en décembre | Zone bourse

Légèrement inférieur à son estimation flash (51,3), l'indice PMI composite final IHS Markit de l'activité globale dans la zone euro se replie de 52,7 en novembre à 51,1, son plus bas niveau depuis plus de quatre ans.

Dans le détail, l'indice PMI du secteur des services est ressorti à 49 en décembre, contre 55,1 en novembre, ce qui constitue la première contraction de l'activité depuis deux ans et demi.

"Conséquence des mouvements sociaux, ce repli inattendu de l'activité représente un risque considérable de ralentissement de la croissance au quatrième trimestre alors que l'économie française était en position de réaliser une hausse trimestrielle respectable de son PIB après de bonnes performances du secteur des services en octobre et en novembre", ajoute-t-il. Les effectifs du secteur ont enregistré leur plus faible hausse depuis vingt mois en décembre, tandis que les perspectives d'activité se sont détériorées pour le troisième mois consécutif, le taux de confiance affichant son plus bas niveau depuis novembre 2016.

La contraction a été pire que ce qui était estimé au mois de décembre, au cours duquel l'activité a baissé pour la première fois en deux ans et demi et touché un plus bas depuis février 2016, précise l'enquête IHS Markit auprès des directeurs d'achat.

"Les manifestations se sont ajoutées à la liste croissante des problèmes auxquels est confronté Emmanuel Macron et pourraient retarder ses réformes promises de longue date du marché du travail", a commenté Eliot Kerr, économiste de IHS Markit. Les nouvelles commandes s'inscrivent en recul et le moral des dirigeants d'entreprise s'est dégradé. Plus l'indice PMI manufacturier est haut et supérieur à ce niveau de 50, plus le rythme de la croissance sectorielle est soutenu.

Dernières nouvelles