Wall Street reprend espoir et s'envole

Wall Street soutenue par Jerome Powell accélère sa hausse

Wall Street reprend espoir et s'envole

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, s'est employé vendredi à rassurer les marchés financiers en déclarant que la dynamique de l'économie américaine restait solide et que la banque centrale serait attentive aux risques de dégradation de la situation. Les investisseurs ont également été rassurés par les propos du président de la Fed.

"Non", a lancé sans hésitation Jerome Powell quand on lui a demandé s'il donnerait sa démission si le président des Etats-Unis le lui demandait, lors d'une table-ronde qui se tient à Atlanta (Géorgie).

"Au vu en particulier des chiffres d'inflation mitigés que nous avons constatés, nous serons patients tout en étudiant la manière dont évolue l'économie", a dit Jerome Powell lors d'un débat organisé à Atlanta par l'American Economic Association.

L'hôte de la Maison Blanche voit les relèvements monétaires comme une erreur nuisant à sa politique économique, un avis partagé par de nombreux investisseurs et économistes qui jugent que la Fed ne voit pas les signes de ralentissement que commence à donner la première économie mondiale.

"Nous sommes toujours préparés à changer le cours de notre politique monétaire de façon significative si nécessaire", a poursuivi le président de la banque centrale.

Wall Street a nettement rebondi vendredi, soutenu par l'espoir d'avancées sur le conflit commercial et l'annonce de créations d'emplois en décembre nettement supérieures aux attentes aux Etats-Unis en décembre, une nouvelle preuve de la résistance de l'économie outre-Atlantique.

Il a indiqué qu'aucune rencontre n'était prévue avec le président Donald Trump, qui a vivement critiqué les hausses des taux de la Fed.

Il a néanmoins fait mention de la récente baisse de la croissance de l'industrie manufacturière qu'il attribue notamment à un ralentissement en Chine.

M. Powell a été l'objet de très nombreuses attaques de la part de M. Trump qui lui reproche les hausses de taux d'intérêt (quatre en 2018).

M. Powell qui participait à une discussion avec ses prédécesseurs Janet Yellen et Ben Bernanke a insisté sur le fait que la Fed était prête "à ajuster sa politique (monétaire) rapidement et avec souplesse".

Dernières nouvelles