Kim Jong-Un chez Xi Jinping une nouvelle fois — Chine

Sommet Kim  Trump des négociations pour trouver le lieu

Donald Trump a affirmé ce dimanche que des négociations ont lieu avec la Corée du Nord pour organiser une nouvelle

C'est un convoi sous haute protection qui a traversé les rues de Pékin ce mercredi à l'issue d'un séjour, celui de Kim Jong Un, placé sous le sceau du secret. Kim Jong-un s'est rendu en Chine pour la quatrième fois en moins d'un an, alors que se profile un deuxième sommet entre le jeune dirigeant nord-coréen et Donald Trump.

Et qu'il a rencontré le président chinois Xi Jinping, avant de reprendre son train blindé en direction de Pyongyang.

Le journal sud-coréen Munhwa Ilbo a rapporté récemment que des responsables du département d'État américain avaient rencontré à plusieurs reprises récemment des responsables nord-coréens à Hanoï afin d'évoquer les préparatifs d'un nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, ce qui laisse penser qu'il pourrait se tenir au Vietnam.

La Chine a toujours redouté l'effondrement de son voisin, qui serait synonyme d'afflux de réfugiés sur son territoire et pourrait signifier l'arrivée de troupes américaines à sa frontière. Les visites de Kim, l'année dernière ont eu lieu à des moments critiques lors des manœuvres diplomatiques entre la Corée du Nord, les États-Unis et la Corée du Sud. Alors qu'il est accompagné par son épouse, le retour de Kim Jong Un en Corée du Nord est prévu pour ce jeudi.

Le dirigeant de Pyongyang "a besoin de l'appui de Xi Jinping pour demander aux Etats-Unis de faire des gestes conséquents, comme apporter une aide à la Corée du Nord et normaliser les relations" avec elle, ajoute cet expert indépendant.

Le leader nord-coréen effectue un voyage de quatre jours chez son voisin.

Le président américain vient d'annoncer que Washington et Pyongyang étaient en train de négocier le lieu de leur prochaine rencontre, mais aucune date n'a été dévoilée.

Le Président américain a également relativisé le peu de progrès enregistrés sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne depuis le sommet de Singapour au cours duquel il s'était contenté de vagues promesses du leader nord-coréen.

Pyongyang, qui a donné la priorité à sa défense, n'a entrepris jusqu'à présent que de prudentes réformes économiques et reste largement figée dans un cadre collectiviste traditionnel.

La Chine a célébré le mois dernier le 40e anniversaire du lancement des transformations économiques qui ont fait d'elle une superpuissance industrielle et commerciale.

Dans son discours du Nouvel an, l'homme fort de Pyongyang a assuré qu'il concentrerait ses efforts sur l'amélioration de la vie des gens et la lutte contre les pénuries.

Dernières nouvelles