Joon, la compagnie à bas prix d’Air France, disparaîtra d’ici peu

Air France confirme vouloir mettre fin à Joon sa compagnie hybride au positionnement incompris

Air France confirme vouloir mettre fin à Joon, sa compagnie « hybride » au positionnement incompris

Elle devait également être la première compagnie d'Air France-KLM à intégrer les A350 commandés par le groupe, à partir de la prochaine saison hiver.

"La multiplicité des marques a créé de la complexité et a malheureusement affaibli la puissance de la marque Air France", selon la direction qui estime que "l'intégration de Joon au sein d'Air France devrait apporter de nombreux avantages, notamment l'harmonisation de la flotte, des produits, de la marque".

Joon avait débuté ses vols le 1er décembre 2017 en se revendiquant compagnie "hybride" avec un positionnement décalé à destination des "millenials".

Cité dans le communiqué, le patron du groupe Air France-KLM, Benjamin Smith, a considéré que l'accord avec les personnels au sol "constitue une nouvelle étape, avec la signature hier (jeudi) de l'accord avec les personnels navigants commerciaux (PNC, hôtesses et stewards, ndlr), dans le rétablissement de relations de confiance avec les personnels d'Air France".

La compagnie low-cost "joon qui a été lancé en 2017 a été, dès sa création mal comprise les clients, par les salariés, par les marchés, par les investisseurs et pour ces raisons, Air France a décidé de réintégrer les salariés et les avions au sein de la maison mère Air France".

Mais elle n'a apparemment pas rencontré son public. Le coût des hôtesses et stewards chez Joon est inférieur d'environ 40% à celui de la même catégorie de personnel chez Air France. Quant aux négociations catégorielles débutées en novembre avec les pilotes, sur leurs conditions de travail et leurs rémunérations, elles sont toujours en cours au sein du groupe dirigé depuis septembre par M. Smith. En collaboration avec la SNPNC, l'UNAC, et l'UNSA-PNC, nous avons été en mesure de résoudre de nombreuses préoccupations de nos PNC, tout en travaillant simultanément à aligner leurs intérêts sur ceux d'Air France.

Un accord inter-catégoriel sur une hausse générale des salaires (augmentation rétroactive de 2% au 1er janvier 2018 puis revalorisation de 2% au 1er janvier 2019) avait déjà été signé le 19 octobre.

Dernières nouvelles