Épidémie de gastro en mer : quand la croisière ne s'amuse plus

Épidémie de gastro sur un luxueux bateau de croisière

Une croisière écourtée après une vaste épidémie de gastro sur un paquebot géant

Petite maladie, grosse conséquence. Près de 500 passagers et membres d'équipages du Oasis of the Seas, troisième plus gros paquebot du monde, sont touchés. Le porte-parole de la compagnie Royal Caribbean Cruises Owen Torres a annoncé que compte tenue de l'épidémie, le navire allait rentrer en Floride samedi, un jour plus tôt que prévu. Mais au lieu du voyage idyllique dans les eaux chaudes des Caraïbes, la croisière s'est transformée en cauchemar.

Il a également indiqué que les plus de 8.000 passagers du navire allaient être remboursés pour leurs vacances ratées.

Les autorités jamaïquaines ont refusé de laisser descendre à terre en escale plusieurs centaines de croisiéristes, au risque de voir leur population contaminées par ce norovirus de niveau 3 qui semblait très agressif.

Selon le dernier bilan, 475 personnes sont malades alors que le paquebot de luxe peut en transporter jusqu'à 6 000.

Les passagers doivent débarquer à Port Canaveral en début d'après-midi (heure de la Réunion). "Nous apprécions votre compréhension et espérons que vous pourrez profiter du temps qu'il vous reste à bord", a écrit la compagnie dans un courrier déposé dans les 2 706 cabines, dont Le Parisien se fait l'écho. Lieu clos très fréquenté, les paquebots sont un lieu idéal pour la transmission de germes et virus et les épidémies de gastro-entérite ne sont pas rares.

Dernières nouvelles