Les Français reçoivent "une piqûre de rappel" face au Brésil — Hand

La vie bleue sans Karabatic

Les Bleus ont un statut à défendre au Mondial

Nikola Karabatic croyait avoir tiré un trait sur ce championnat du monde de handball 2019 après avoir été opéré d'un hallux valgus ("oignon", déviation du gros orteil vers l'extérieur) au pied gauche en octobre dernier, une blessure qui nécessite traditionnellement quatre à six mois d'arrêt. Les équipes ont le droit d'effectuer trois changements durant la compétition. Ce sera l'occasion pour Karabatic d'effectuer son premier entraînement avec le groupe. "C'était une piqûre de rappel qui était nécessaire", selon lui. "La victoire a été poussive". On va se démobiliser pour la Serbie (samedi, 20h30). La veille, les Serbes ont fait jeu égal avec les Russes (30-30). Les Français, convaincants en défense, devront être bien plus rigoureux en attaque. Un succès acquis laborieusement par les hommes de Didier Dinart, face à une sélection auriverde accrocheuse.

C'est le jeune prodige qui en a fait les frais, malgré les performances spectaculaires qu'il enchaîne depuis la saison dernière en Ligue des champions avec Montpellier. A 21 ans, le fils de Jackson devra attendre son tour. Le début de compétition est donc parfait pour les Français. Les Brésiliens, sans complexe malgré le souvenir de la gifle reçue en ouverture du Mondial-2017 (31-16), se sont même permis de mener pendant les vingt premières minutes.

Car contre toute attente, les champions du monde ne se sont pas envolés au retour du vestiaires, à cause de deux infériorités numériques et de trop nombreuses pertes de balles. Il a fallu tout le sang-froid et l'expérience des tenants du titre pour préserver un petit avantage.

Dernières nouvelles