6 morts dont 2 soignants dans un Ehpad du Loiret — Grippe

Cinq décès liés à la grippe dans l'agglomération d'Orléans

Loiret: six décès liés "vraisemblablement" à la grippe dans un centre de soins

"Il y a des éléments qui font vraisemblablement penser à un syndrome grippal mais on est en attente des résultats d'examen", a ajouté cette source. L'ARS comptabilise 13 décès liés à la grippe en région Centre Val de Loire, 29 hospitalisations pour des détresses respiratoires. Les sexes et les âges des victimes n'ont pas été communiqués mais l'ARS précise que les trois résidents décédés dans le courant du mois de janvier "avaient plus de 90 ans". Il est en tout cas à espérer que ces cas très graves groupés ne conduisent pas à une nouvelle désaffection vis-à-vis de la vaccination. " Il est proprement inacceptable que meurent chaque année autant de personnes âgées que pendant la canicule de 2003, soit quatre fois plus de décès que les accidents de la route " déplore l'AD-PA dans un communiqué.

La grippe a-t-elle tué six personnes dans un Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du Loiret?

"Nous n'aurons pas de cause formellement établie pour les deux personnels soignants car les prélèvements nécessaires n'ont pu être effectuées en temps et en heure après le décès", indique encore l'ARS à LCI.

Ce lourd bilan dressé, "il y a une mesure de confinement. Personne ne sort de l'établissement sans qu'on ait bien pris en compte les traitements qui doivent être faits: distribution de masque, rappel des règles hygiéniques, message de prévention de la vaccination", a précisé l'ARS lundi, rappelant l'importance de la vaccination quand on fréquente ce type d'établissement. La réouverture des deux établissements est envisagée jeudi. "L'ensemble du territoire français est maintenant en phase d'épidémie, nous y sommes entrés la semaine dernière pour ce qui nous concerne" détaille la responsable des services de santé publique de l'ARS.

Trois des résidents décédés avaient été vaccinés, "le 4e n'ayant pas souhaité se faire vacciner", a précisé l'Ugecam. Son fils, a annoncé hier son intention de porter plainte.

Ce faisant, si "les professionnels de santé et étudiants des professions médicales et paramédicales avaient l'obligation de se vacciner contre la grippe saisonnière", notait cette fin de semaine le quotidien orléanais La République du Centre, "depuis la publication d'un décret en 2006, cette "obligation vaccinale (...) est suspendue", a-t-il pointé, soulignant que "lors du lancement de la campagne de vaccination, en octobre 2018, l'Agence régionale de santé avait ainsi rappelé "que la vaccination contre la grippe saisonnière (était) "un acte recommandé pour les professionnels de santé".

Dernières nouvelles