Amazon licencie des salariés qui ont affiché leur soutien aux "gilets jaunes"

Amazon licencié pour avoir soutenu des gilets jaunes

Il avait soutenu une action de blocage de son lieu de travail par des gilets jaunes. Une"faute grave selon

Dans ces entrepôts, qui emploient quelque 3 000 salariés chargés de remplir les paquets de la firme américaine avant qu'ils soient expédiés partout en France, ces licenciements en série ont provoqué un émoi.

Amazon reproche à son employé des propos d'une " singulière gravité", alors que ce dernier a simplement exprimé son soutien à un blocage des Gilets jaunes, le 22 novembre dernier sur facebook.

Un salarié d'Amazon dans la Drôme a été licencié pour "faute grave", après avoir soutenu une action de blocage de son lieu de travail par des "gilets jaunes", a-t-on appris de sources concordantes confirmant une information de France Bleu. Qu'est ce que j'étais content d'être bloqué en sortant du boulot.

Dans le Nord, deux salariés du groupe ont déjà été licenciés en janvier en marge du mouvement des Gilets jaunes.

"Franchement, vous gérez, les gens, ne lâchez rien!" Leur faute: avoir soutenu les gilets jaunes qui ont bloqué à plusieurs reprises l'accès du site de l'entreprise dans la Drôme. Je me joins à vous quand je ne travaille pas. Des raisons valables selon la loi, il est contraire au code du travail d'empêcher le fonctionnement de son entreprise. Lors de l'entretien préalable à la sanction, le salarié a fait valoir qu'il voulait "remercier le mouvement des gilets jaunes sans demander explicitement de bloquer (son) entreprise" et que ses propos sur le "Black Out Friday" ne visaient pas Amazon en particulier mais "toutes les entreprises de Montélimar". Le syndicat CGT demande leur réintégration et estime que leur licenciement a pour objectif "d'en faire des cas exemplaires et dissuader les autres d'agir". "Bloquez tout", écrivait notamment le salarié sur internet.

La CGT appelle à un mouvement de grève, mais pas un blocage du site, le 5 février. Même la personne qui avait partagé un appel à bloquer précisément Amazon sur Facebook n'a pas été sanctionnée de la sorte.

Dernières nouvelles