Pékin promet d'accroître ses importations de produits américains

Un homme portant des lunettes et un complet avec une cravate sort d'un véhicule noir entouré de deux agents de sécurit

Le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin

Les deux parties "attachent une grande importance aux questions de protection de la propriété intellectuelle et de transfert de technologie et ont accepté de renforcer davantage la coopération", a-t-elle aussi précisé. Les réunions se déroulent dans de bonnes intentions et avec un bon esprit des deux côtés.

Pékin a accepté d'accroître ses importations de produits américains et de coopérer davantage sur la propriété intellectuelle, a annoncé vendredi Chine nouvelle après que Donald Trump eut fait état d'"énormes progrès" dans les négociations commerciales.

"La Chine ne veut pas d'une hausse des droits de douane et elle a le sentiment qu'elle se portera beaucoup mieux si elle conclut un accord", a-t-il ajouté.

Donald Trump a lu des extraits de la lettre que lui avait adressée Xi Jinping lors d'une rencontre avec le vice-Premier ministre chinois Liu He.

M. Liu était déjà aux manettes l'an passé lors des tractations commerciales avortées au cours desquelles la Chine s'était montrée plutôt inflexible.

Pour le président Donald Trump, l'économie chinoise peut prospérer mais pas au détriment des entreprises américaines et de leur savoir-faire. En 2018, le géant asiatique a enregistré la plus faible croissance de ces 28 dernières années, affecté notamment par le conflit commercial.

En outre, la poursuite de la guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques du monde est particulièrement redoutée alors que la croissance mondiale ralentit et que la croissance américaine devrait s'essouffler elle aussi.

Concrètement les Américains veulent mettre fin à des pratiques commerciales chinoises qu'ils qualifient de "déloyales " comme le vol de la propriété intellectuelle américaine ou les subventions massives accordées aux sociétés chinoise publiques.

Trump commente aujourd'hui sur tweeter: " Les négociateurs commerciaux les plus importants de la Chine sont aux États-Unis pour une réunion avec nos représentants. L'administration exhorte aussi Pékin à réduire le déficit commercial américain massif et à ouvrir son marché.

La Chine a lancé en 2015 un plan baptisé "Fabriqué en Chine 2025" (Made in China 2025) destiné à faire du pays un leader mondial des industries de demain, qu'il s'agisse d'aéronautique, de robotique, de télécommunications ou encore d'intelligence artificielle et de véhicules à énergie nouvelle.

Pour contraindre Pékin à corriger ces distorsions commerciales, Washington a infligé des taxes douanières supplémentaires sur 250 milliards de dollars d'importations chinoises. Pékin a rétorqué en imposant des tarifs douaniers additifs sur 110 milliards de dollars de biens américains.

Un accord exhaustif n'est pas non plus envisageable, car les négociations s'ouvrent alors que le ministère américain de la Justice a dévoilé treize chefs d'inculpation visant Huawei et sa directrice financière Meng Wanzhou, arrêtée au Canada le 1er décembre à la demande dela justice américaine.

Dernières nouvelles