À quoi va ressembler la grève du 5 février?

A quoi faut-il s'attendre pour la grève CGT de mardi

Voir les

La France entière sera touchée ce mardi par les manifestations.

Après les actes des gilets jaunes, la CGT lance un appel à la grève générale ce mardi. Le cortège partira de la place de Verdun, vers 10h30. Tel est le message relayé dimanche encore sur son groupe Facebook par Eric Drouet, l'une des figures des Gilets jaunes. Deux délégations ont en effet rencontré et échangé ce vendredi, avec les différents syndicats.

Des préavis de grève ont été déposés du côté de la RATP et de la SNCF, où les perturbations commenceront dès lundi soir et, ce, jusqu'à mercredi matin. Aucune perturbation prévue pour l'Eurostar. Les Intercités 4752 et 4669 reliant Bordeaux à Marseille ne rouleront pas ce mardi, ainsi que les Intercités 15943 et 15942 reliant Clermont-Ferrand à Béziers et les Intercités 3675 et 3604 qui voyagent habituellement entre Paris et Toulouse.

Des préavis de grève ont également été déposés dans la fonction publique, notamment dans l'éducation, les syndicats SNUipp et FSU appelant à la mobilisation tout comme Sud éducation. Certaines stations seront fermées en raison de la manifestation et plusieurs lignes de bus devront être déviées.

Du côté de la SNCF, la situation est identique avec " un service normal " pour les Transiliens. Plusieurs administrations pourraient donc tourner au ralenti, comme à Toulouse, où la mairie prévient que "le fonctionnement des bibliothèques risque d'être perturbé", mais aussi à Paris à la Bibliothèque nationale de France (BNF). A Bordeaux, un rassemblement se tiendra place de la République, dès 11h30. Des manifestations sont également prévues dans toute la France, dont Lyon, Marseille et Lille. Le Parti communiste, le NPA et la France insoumise se sont déjà associées à cette journée de mobilisation, la première de l'année organisée par la CGT.

Alors que le 14 décembre, la CGT avait organisé 170 rassemblements, la centrale syndicale dénombrant 15.000 manifestants à Paris, Europe 1 fait le point sur les perturbations à venir pour la journée de mardi.

La CGT lance mardi une nouvelle mobilisation pour dénoncer l'"urgence sociale". Ils ont été appelés à une grève et à manifester à travers la capitale pour appuyer leurs revendications, comme la lutte contre les plateformes illégales et les fausses cartes VTC, la fixation d'un tarif minimum ou la détaxation des carburants. Ils ont prévu de se rassembler à 06H00 Porte Dauphine avant de se diriger vers Bercy en passant par le ministère des transports boulevard Saint-Germain.

"Ouvriers, artisans, patrons, fonctionnaires, chômeurs, VTC, ambulanciers, étudiants".

La CGT Culture, Santé action sociale, mais aussi la Fédération CGT des services publics, appellent également à la grève. "Mardi on veut quoi?"

Dernières nouvelles