Ce qu’il faut retenir du State of the Union de Trump

Trump défend son bilan devant le Congrès et repart en campagne | Crédits

Trump défend son bilan devant le Congrès et repart en campagne | Crédits

"C'est le programme du peuple américain", a-t-il poursuivi avant de promettre de faire construire le mur à la frontière avec le Mexique, de dénoncer les "enquêtes partisanes ridicules" et d'annoncer un sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un les 27 et 28 février au Vietnam. "Le président a appelé à rejeter 'la politique de vengeance, de résistance et de rétribution', alors même qu'il lançait de nouvelles attaques contre les dirigeants démocrates et refusait de bouger quant à ses revendications sur le mur frontalier", explique le magazine. "Les 364 autres jours de l'année, le président passe son temps à nous diviser", avait ironisé, avant le discours, le sénateur démocrate Chuck Schumer. Mais il a vanté les mérites de son projet, dressant de nouveau un tableau apocalyptique de l'immigration clandestine.

Sur un terrain moins miné, il a fait valoir de très bons chiffres économiques et un marché du travail extrêmement dynamique.

S'il a une nouvelle fois affirmé que le mur à la frontière avec le Mexique serait "construit", il n'a finalement pas, comme il l'avait laissé entendre, déclaré une "urgence nationale", procédure exceptionnelle qui lui permettrait de contourner le Congrès. "Ce qui rend notre pays plus fort, ce sont les immigrés, pas les murs ", a déclaré la démocrate Stacey Abrams, choisie pour répondre au discours de Trump, plus tard dans la soirée.

"Mon budget demandera aux démocrates et aux républicains de dégager les moyens nécessaires pour éliminer l'épidémie de VIH aux États-Unis d'ici 10 ans. Je le ferai construire", a annoncé Donald Trump au Capitole.

Que fait le président américain de ses journées?

Dans l'hémicycle, le contraste était saisissant entre les rangs républicains et démocrates, les uns presque uniformément masculins, les autres marqués par la diversité, dans ce Congrès américain qui accueille depuis janvier un nombre record de femmes et d'élus issus de minorités. "Ils ne le feraient pas pour moi", a ajouté Donald Trump dans les rires. Mais son équipe l'assure: le président des États-Unis travaille "dur ".

Le prochain combat budgétaire, avec une échéance fixée au 15 février, pourrait cependant marquer la reprise d'un affrontement politique sans merci jusqu'à l'élection présidentielle de novembre 2020.

Dernières nouvelles