Liam Neeson réagit à la polémique: " Je ne suis pas raciste "

Noam Galai via Getty Images

Noam Galai via Getty Images

Revenant d'un voyage à l'extérieur du pays, Liam Neeson avait appris qu'une de ses amies avait été violée.

L'acteur dit aujourd'hui, dans The Independant, avoir honte qu'une telle pensée ait pu lui traverser l'esprit. "Elle a répondu que c'était un homme noir". "Je n'avais jamais ressenti ce besoin primaire de me défouler", a cependant reconnu l'acteur britannique de 66 ans, interviewé sur le plateau de l'émission "Good Morning America" sur la chaine ABC. Rentrant de l'étranger, Liam Neeson découvre qu'une de ses proches, non identifiée par l'acteur, a été victime d'un viol. "'De quelle couleur étaient-ils?' Elle a dit que c'était une personne noire".

Selon ses propos, rapportés notamment par BFMTV, Liam Neeson a "parcouru les rues avec une matraque, en espérant être approché par quelqu'un". J'ai fait ça pendant peut-être une semaine, en espérant qu'un "salopard noir" sortirait d'un pub pour me chercher des noises. "Je suis sorti volontairement dans les quartiers noirs de la ville, en cherchant à me faire attaquer", a-t-il précisé, confirmant ses propos tenus dans "The Independent". "J'ai cherché de l'aide, je suis allé voir un prêtre", a ajouté l'acteur originaire de l'Irlande du Nord catholique.

L'interprète de La Liste de Schindler, qui incarne dans Sang froid un père qui venge son fils, mort d'un overdose, en se rapprochant du cartel de drogue responsable, évoquait avec le journaliste son personnage, ses ressorts psychologiques et le sentiment de vengeance, quand il s'est laissé aller à un aveu sur sa propre vie. "Je vais vous raconter une histoire vraie", commence-t-il. "Comme ça j'aurais pu... le tuer [.] C'est horrible, horrible, quand j'y repense, d'avoir fait ça". "Je sais que moi je le fais", avait-il également déclaré au Guardian en 2014 au moment de la promotion de "Non-Stop".

Dernières nouvelles