Pays-Bas : un ancien député islamophobe se convertit et devient musulman

Au nom de Dieu comment des extrémistes ont détourné les lois sur le blasphème au Pakistan

Monde Au nom de Dieu comment des extrémistes ont détourné les lois sur le blasphème au Pakistan

Lors de l'émission radio où il a annoncé sa conversion, Joram Van Klaveren a dit avoir, en plein écriture d'un livre sur la religion musulmane, "découvert de plus en plus de choses " qui ont "faibli " sa vision négative de l'islam qu'il qualifiait de "mensonge ". Toutefois, Joram Van Klaveren quitte les rangs du PVV après les propos anti-Marocains de Geert Wilders, lors d'un rassemblement en 2014.

Après sa défaite aux élections de 2017, Van Klaveren a mis fin à sa carrière politique.

Entre 2010 et 2014, Joram Van Klaveren comptait dans les rangs du PVV sous la bannière de laquelle il a été élu.

Joram van Klaveren, le député et numéro deux du Parti pour la Liberté (un parti d'extrême droite), s'est converti à l'islam alors qu'il écrivait un livre islamophobe. Une révélation qui en a étonné plus d'un au Pays-Bas. Son livre, intitulé "Apostat: du christianisme à l'islam à l'heure de la terreur séculaire", sortira prochainement.

C'est donc un assez étrange revirement, et une rupture totale avec le passé, que ce fer de lance des mouvements néerlandais anti-islam, Joram Van Klaveren, n'a pas hésité à révéler ouvertement, et peut-être même avec fierté, au public. Condamné en 2016 pour discrimination en première instance, Geert Wilders est toujours en attente du verdict de son procès en appel. "Une nouvelle aussi incroyable que si un végétarien allait travailler dans un abattoir", a commenté le chef de file du PVV, Geert Wilders, en apprenant la conversion religieuse de son ex-collègue. "C'est formidable quand quelqu'un qui a été si critique vis-à-vis de l'islam se rend compte que ce n'est pas si mauvais ou pervers", a-t-il jugé.

L'ancien député n'est pas le premier membre du parti de Geert Wilders à changer diamétralement de position. En 2013, Arnoud van Doorn, ancien conseiller municipal du PVV à La Haye, avait fait de même.

Des quelque 17 millions de citoyens néerlandais, 5% sont musulmans, selon l'Office central des statistiques (CBS), un chiffre qui pourrait doubler d'ici 2050, selon des experts.

Dernières nouvelles