Dix morts dans l'incendie du centre d'entraînement de Flamengo

Un incendie au centre d'entraînement du club de football brésilien de Flamengo fait au moins 10 morts (photos)

Au Brésil, l'incendie au club de foot Flamengo fait au moins 10 morts

Ainsi l'état des lieux présente dix morts, dont plusieurs blessés graves, révèle l'Afp. Un de ces proches a indiqué à Sportv que les espoirs étaient logés dans des installations provisoires en préfabriqué.

Le footballeur brésilien Neymar, attaquant vedette du Paris SG, a posté sur son compte Instagram une simple image du logo de Flamengo sur fond noir avec le message: "Mes condoléances".

D'après les médias, le bilan aurait été beaucoup plus lourd si l'entraînement de vendredi n'avait pas été annulé, ce qui a permis aux jeunes originaires de Rio de Janeiro de rentrer chez eux pour la nuit. On y trouve le centre d'entraînement des professionnels ainsi que le centre de formation des jeunes. "La police va enquêter sur les causes de l'incendie", a déclaré le Lieutenant Colonel Douglas Henaut.

L'appel d'urgence a été émis à 5h17 du matin, les pompiers sont intervenus rapidement et ont pu réduire les flammes et contrôler le feu pendant près de deux heures après avoir pu déterminer l'origine de l'incendie.

Les joueurs de l'équipe première étaient censés se rendre au Ninho do Urubu dans la matinée, pour le dernier entraînement avant le " classico " contre le rival historique Fluminense samedi.

Plus tard dans la journée, les clubs du monde entier ainsi que de nombreux joueurs se sont montrés solidaires sur les réseaux sociaux face à ce drame vécu par le club brésilien. "Je n'arrive pas à y croire", a réagi le joueur madrilène sur Twitter.

"Juste en me souvenant des nuits et des jours que j'ai passés dans le centre, j'ai des frissons".

" Nous sommes attristés par la nouvelle de l'incendie qui a touché le Ninho do Urubu, faisant de nombreuses victimes", a réagi Chapecoense sur Twitter, un message illustré d'un photomontage de son maillot à côté de celui de Flamengo.

Dernières nouvelles