Carlos Ghosn : un anniversaire à 630 000 € aux frais de Renault-Nissan

Affaire Carlos Ghosn : les avocats de Renault dénoncent les

Nissan aurait employé des méthodes douteuses pour conduire l'enquête interne sur Carlos Ghosn dénoncent les avocats

Renault annonce aujourdhui que son directeur général Thierry Bolloré remplace Carlos Ghosn en qualité de président du directoire de Renault-Nissan BV ("RNBV "), la holding néerlandaise qui chapeaute lalliance entre le constructeur français et japonais.

Entre avril et décembre 2018, le bénéfice net a reculé de 45%, à 316,7 milliards de yens (2,5 milliards d'euros), sur fond de difficultés aux Etats-Unis et en Europe où les ventes de la période ont respectivement baissé de 8,4% et de 13% sur un an.

Le nouveau président de la marque au losange, qui a pris ses fonctions en janvier à la suite de la démission de Carlos Ghosn, arrêté au Japon depuis le 19 novembre pour des soupçons de malversations financières, se rendra notamment au siège de Nissan à Yokohama pour rencontrer les dirigeants de Nissan et mieux connaître son partenaire.

" Bien sûr, j'irai au Japon bientôt".

"Je mesure le poids de la responsabilité qui repose sur mes épaules dans cette affaire".

Ceci étant, le porte-parole de la famille Ghosn a tenu à le défendre en déclarant qu'une fête en l'honneur de son anniversaire était organisée le lendemain du gala au restaurant Monsieur Bleu. "J'ai une longue mission [.] de rétablissement de confiance, de transparence, de loyauté", a déclaré Jean-Dominique Sénard à des journalistes en marge de la présentation des résultats de Michelin, lundi soir". Selon lui, l'avenir de l'alliance est " quelque chose de fondamental pour le groupe Renault et le groupe Nissan " mais également pour la France et le Japon.

D'autre part, les dates ne coïncident pas non plus, puisque que la création de Renault-Nissan BV avait été officialisée le 27 mars alors que l'anniversaire de Carlos Ghosn était le 9 mars, un fait accablant que même l'ex-dirigeant ne pourra nier.

Jean-Dominique Senard a quant à lui précisé qu'il partirait en milieu de semaine pour quelques jours. "J'y vais avec beaucoup de détermination et je dois dire que les signaux qui sont revenus du Japon depuis ma nomination ont été extrêmement encourageants". Le bâtisseur de l'alliance franco-japonaise Renault-Nissan-Mitsubishi Motors est actuellement détenu dans une prison de Tokyo, dans l'attente de son procès qui n'interviendra pas avant plusieurs mois.

Dernières nouvelles