Lindsey Vonn tire sa révérence sur une médaille de bronze inattendue

La Norvégienne Ragnhild Mowinckel à l'entraînement pour l'épreuve de descente féminine des Championnats du monde de ski alpin à la National Arena à Are en Suède le 4 février 2019

Mondiaux. Vonn quitte les pistes en bronze

Acclamée par les supporters présents sur place, Lindsey Vonn a été submergée par les marques d'affection et d'admiration de ses adversaires.

Pour sa dernière course dans un mondial, Lindsey Vonn a joué une médaille à une collection bien garnie. Comme la veille dans la descente masculine, la piste a été raccourcie (de 556 m) en raison du brouillard et ne présentait plus qu'une distance de 1670 mètres, la plus courte de l'histoire des championnats du monde.

Les deux Américaines ont échangé quelques messages grinçants depuis le début des Mondiaux, Vonn ne comprenant notamment pas pourquoi la polyvalente Shiffrin ne prenait pas le départ de la descente et du combiné. Plus on se soutient et plus on s'encourage, meilleur on devient.

"C'est une championne incroyable avec tout ce qu'elle a réussi. J'étais émue et je voulais juste lui montrer mon respect à ce moment là", a expliqué l'Allemande en zone mixte. La meilleure skieuse de tous les temps a été devancée par la Slovène Ilka Sthuec, qui conserve son titre de championne du monde, et par la Suissesse Corinne Suter.

Ce résultat qui paraissait inespéré après une saison gâchée par une blessure au genou gauche en novembre et un retour difficile en janvier à Cortina (15e puis 9e des descentes, abandon dans le super-G), qui l'avait convaincu d'annoncer la fin de sa carrière, estimant que son corps ne pouvait plus supporter l'exigeance du haut niveau. Elle termine ainsi sa carriere avec 82 victoires en Coupe du monde et un tire olympique (2010 - Descente). En revanche, déception pour la Française Romane Miradoli, seulement 20e (+1 " 36).

Dernières nouvelles