Aux Grammy Awards, le triomphe de Childish Gambino

Grammy Awards 2019: les femmes et le hip-hop en tête

Premiers prix pour la 61e soirée des prix Grammy à Los Angeles

En direct depuis le Staples Center de Los Angeles l'ex-Première dame des États-Unis a fait une apparition surprise sur la scène, pour la première prise de parole aux côtés de l'animatrice de la soirée Alicia Keys et des chanteuses Jennifer Lopez, Lady Gaga et Jada Pinkett Smith.

"This Is America": les Grammy Awards ont fait dimanche la part belle à l'Amérique dans deux genres très différents, en célébrant le rap provocateur de Childish Gambino d'un côté mais en décernant de l'autre le titre d'"album de l'année" à la chanteuse country Kacey Musgraves. "La musique nous montre que tout ça est important, chaque histoire et chaque voix, chaque note au sein de chaque chanson", a notamment lancé Michelle Obama, alors que les Grammy Awards ont régulièrement été accusés de privilégier les artistes blancs et masculins, au détriment des femmes et des minorités.

Animateur d'une cérémonie préliminaire un peu triste, boudée tant par le public que par les stars, le charmeur Shaggy a lui-même été récompensé avec son complice Sting par le Grammy du meilleur album de reggae pour leur disque 44/876. Le duo y a remporté un prix pour la chanson "Shallow ".

L'artiste a décidé par ailleurs de boycotter la cérémonie, tout comme Kendrick Lamar.

Toujours chez les vétérans, l'indémodable ovni musical Beck, ironiquement révélé au début des années 1990 par son tube Loser, a remporté deux récompenses pour l'album Colors, coiffant l'Islandaise Björk sur le poteau. Elle se trouvait à égalité avec la chanteuse de country Kacey Musgraves et l'artiste pop-folk Brandi Carlile.

Kacey Musgraves est l'autre grande gagnante d'une soirée qui rappelle que les Grammy Awards restent une cérémonie fondamentalement américaine même si elle voit défiler des stars d'envergure internationale. Kendrick Lamar, premier rappeur à avoir obtenu un prix Pulitzer de musique pour son album Damn, a déjà échoué à trois reprises dans la course à " l'album de l'année ", mais est de nouveau dans la course pour cette 61e édition. "God's Plan" de Drake est élu "meilleure chanson rap de l'année".

Dans la catégorie "révélation de l'année", où six candidats sur huit étaient dans femmes, c'est la Britannique Dua Lipa, 23 ans, qui l'a emporté avec sa pop-électro sensuelle.

Ainsi, le violoniste manitobain James Ehnes s'est vu décerner le Grammy remis au meilleur album classique par un soliste.

C'est le cas de l'idole des jeunes Ariana grande, qui a sorti son nouvel album Thank U juste avant les Grammys. Ce dernier n'a reçu qu'un titre pour la "meilleure performance rap".

Dernières nouvelles