Motonari Otsuru, le principal avocat de Carlos Ghosn démissionne

Carlos Ghosn : un anniversaire à 630 000 € aux frais de Renault-Nissan

Le très cher anniversaire de Carlos Ghosn

Ce ne sont pas les véhicules qui sont pointés du doigt, mais la direction du constructeur elle-même, ainsi que les méthodes dont elle aurait fait usage pour faire parler ses salariés sur le dossier Ghosn. Aucune raison n'a été fournie pour expliquer cette décision.

Alors que l'avocat de Carlos Ghosn affirmait la semaine dernière que l'évènement était évidemment professionnel, aucun membre de l'alliance ne se souvient y être allé, mis à part une proche collaboratrice de l'ex-patron et le chef de la communication de l'alliance.

Motonari Otsuru, un ancien procureur qui assurait la défense du bâtisseur de l'alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, "a soumis une lettre de démission au tribunal", selon un communiqué du cabinet d'avocats.

Motonari Otsuru, 63 ans, avait la délicate mission de défendre l'ancien capitaine d'industrie naguère vénéré pour avoir sauvé le constructeur japonais Nissan de la faillite, et aujourd'hui vilipendé.Depuis le début de l'affaire, il n'a fait qu'une seule conférence de presse début janvier, déployant un flegme qui contraste avec la verve des ténors du barreau qu'on peut voir ailleurs.

Réputé pour être un patron qui traque les coûts, Carlos Ghosn était bien moins regardant pour les dépenses touchant son train de vie.

Carlos Ghosn est emprisonné au Japon depuis le 19 novembre, soupçonné d'abus de confiance et de minoration de revenus dans les déclarations aux autorités boursières de 2010 à 2018.

Le constructeur et ses soutiens juridiques auraient également essayé de fouiller les appartements de Carlos Ghosn au Brésil, au Liban et aux Pays-Bas " sans informer Renault ".

Dernières nouvelles