D'importantes perturbations attendues dans les transports à cause d'une grève nationale — Belgique

Grève nationale: Impacts en Wallonie et à Bruxelles

Grève nationale: Impacts en Wallonie et à Bruxelles

Deux syndicalistes ont été légèrement blessés lorsqu'un véhicule a forcé un piquet de grève à Gand, a indiqué à l'AFP la police locale.

"Le mouvement est bien suivi partout et dans tous les secteurs", a assuré la secrétaire générale du syndicat CSC (chrétiens), Marie-Hélène Ska, à la radio Bel-RTL. "Les travailleurs disent qu'ils ont besoin de respect, qu'ils aspirent à vivre dignement et pas simplement à survivre", a-t-elle ajouté.

La circulation des métros, trams et bus à Bruxelles était fortement perturbée mercredi matin à 06h00 en raison du mouvement de grève nationale. La société des chemins de fer s'attend donc à ce que la moitié des trains roulent malgré la grogne.

En revanche, le trafic ferroviaire international ne devrait pas être trop touché par la grève.

Skeyes (ex-Belgocontrol), gestionnaire du trafic aérien en Belgique, a décidé de ne pas autoriser le trafic aérien pendant 24 heures à partir de mardi 22h00, a indiqué mardi Skeyes dans un communiqué.

Au-delà de 8.000 mètres, c'est un autre centre, à Maastricht (Pays-Bas) qui contrôle les avions survolant le territoire belge. Seuls les vols gouvernementaux, militaires et d'urgence ont été autorisés.

Plus de trois quarts des vols prévus à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem sont annulés et l'aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud sera fermé mercredi, ont rapporté les médias locaux.

L'aéroport de Charleroi, le deuxième du pays, d'où opère notamment la compagnie irlandaise Ryanair, est lui fermé.

La compagnie belge Brussels Airlines avait annoncé dès la semaine passée l'annulation de la totalité des 222 vols prévus mercredi.

Dans les entreprises métallurgiques et textiles, la participation est à un niveau "jamais vu", a indiqué à l'agence Belga William Van Erdegehem, président du syndicat CSC Metea, affirmant que 600 entreprises étaient touchées.

Les trois syndicats FGTB, CSC, CGSLB ont appelé à une grève nationale mercredi à la suite de l'échec des négociations relatives au nouvel accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020.

Ils réclament une hausse des salaires, une hausse des allocations et pensions, ainsi que de meilleures conditions de fin de carrière.

La dernière grève générale en Belgique remonte à décembre 2014.

Dernières nouvelles