Jeux de la Francophonie: la candidature de Sherbrooke (Québec) relancée

La ministre du Développement international Marie Claude Bibeau

Marie-Claude Bibeau ministre canadienne du Développement international

La ville de Sherbrooke, au Québec, a décidé de se porter à nouveau candidate à l'organisation des Jeux de la Francophonie 2021 après le forfait du Nouveau-Brunswick, mais elle a posé des conditions financières strictes étudiées mardi par le gouvernement de la province.

"Nous offrons de verser un financement équivalent aux deux autres paliers, dollar pour dollar".

Le gouvernement du Québec refile ainsi le plus gros de la facture, évaluée à 84 millions de dollars, à Ottawa. "Aucune décision n'a encore été prise", a-t-elle ajouté, indiquant ne pas savoir si une candidature formelle pourrait être déposée par le Québec avant la prochaine réunion de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), les 14 et 15 février à Paris.

Mardi, la ministre fédérale de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, a confirmé qu'Ottawa était prêt à financer à hauteur de 50 % les coûts de la tenue des 9es Jeux de la Francophonie en 2021.

Le conseil municipal de Sherbrooke, ville de 160.000 habitants qui avait été écartée en 2016 au profit de Moncton, au Nouveau-Brunswick, a voté lundi soir en faveur d'une nouvelle candidature, à condition que sa participation financière ne dépasse pas 5,5 millions de dollars (3,6 millions d'euros).

La balle est "dans le camp du fédéral", indiquait mercredi en fin de journée une source proche du dossier.

La ville est sur les rangs pour obtenir les Jeux, après le désistement de Moncton. Ils étaient passés à 130 millions $ avant d'être revus à 62 millions $.

Sherbrooke avait estimé l'addition à 74 millions $, à laquelle s'ajouteraient toutefois des coûts supplémentaires en sécurité. Dans un point de presse mercredi après-midi, il a déclaré que "c'est un pas en avant", mais que l'échéancier était court et que Québec et Ottawa devaient négocier cette semaine. " - Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier".

Un comité de l'OIF devait par ailleurs se réunir à Paris jeudi concernant les Jeux.

Dernières nouvelles