Décollage imminent de la première sonde israélienne vers la Lune

Israël bientôt quatrième pays à se poser sur la Lune

Espace. La première sonde lunaire israélienne a commencé son voyage

Une fusée Falcon produite par la firme américaine SpaceX décollera de Cap Canaveral vers la lune avec à son bord un robot israélien portant le nom de "Bereshit". Plutôt rudimentaire, Bereshit doit atterrir sur la Lune le 11 avril prochain, après avoir parcouru 6,5 millions de kilomètres à la vitesse de 36.000 kilomètres à l'heure.

La sonde baptisée Beresheet, qui signifie "genèse" en hébreu, a été lancée jeudi à 20h45 heure locale (vendredi à 01h45 GMT) par une fusée Falcon 9 de la compagnie californienne SpaceX.

La manœuvre qui a été effectuée à une distance de 69 400 km de la Terre pendant 30 secondes, augmente le point d'approche de la Lune.

Il emporte une capsule contenant des disques numériques avec des dessins d'enfants, des chansons et des images de symboles israéliens, les souvenirs d'un rescapé de la Shoah et une Bible.

Israël bientôt quatrième pays à se poser sur la Lune
Le premier robot privé en route vers la lune

Après le succès de la Chine qui a réussi à faire alunir un engin sur la face cachée de notre satellite naturel en début d'année, c'est désormais une entreprise privée, israélienne, qui tente de prouver que l'exploration de la Lune n'est pas réservée aux grandes puissances spatiales historiques que sont les États-Unis et la Russie.

Le projet d'un coût de 100 millions de dollars (un peu plus de 88 millions d'euros) a été en partie financé par des fonds privés. La Nasa a mis à disposition son Deep Space Network pour renvoyer sur Terre les données de Bereshit.

"La revue scientifique rappelle qu'il s'agit du premier "'atterrissage lunaire en douceur' réalisé avec des financements privés, mais surtout de la première mission lunaire d'Israël - cette prouesse étant jusqu'à présent réservée au club d'élite des agences spatiales nationales américaine, chinoise et russe".

Le Japon prévoit l'envoi vers 2020-2021 d'un petit atterrisseur lunaire, baptisé SLIM, pour étudier une zone volcanique. Le retour sur la Lune est vu comme la préparation à l'envoi d'humains sur Mars, dans la décennie suivante au plus tôt.

Dernières nouvelles