Diagnostics: les IPS devront attendre encore quelques semaines | ARIANE LACOURSIÈRE | Santé

Le Collège des médecins du Québec s'est entendu avec les infirmières praticiennes spécialisées qui seront désormais autorisées à diagnostiquer. "Une bonne nouvelle qui favorisera l'accès du public au réseau de santé", mentionne Luc Mathieu. De plus, elles pourront diagnostiquer les six maladies chroniques suivantes: le diabète, l'hypertension, l'hypercholestérolémie, l'asthme, la maladie pulmonaire obstructive chronique et l'hypothyroïdie.

Au Canada, la province de Québec était une des provinces avec la Colombie-Britannique où les infirmières ne pouvaient poser de diagnostics.

Le Québec compte actuellement quelque 400 "super infirmières", mais le ministre de la Santé prévoit qu'il y en aura 2000 dans cinq ans.

Le Collège des médecins précise qu'un projet de règlement sera élaboré conjointement avec l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec au cours des prochaines semaines pour fins d'adoption au prochain conseil d'administration du Collège, le 26 avril prochain.

Dernières nouvelles