OM, les accusations graves d’un ancien proche de Tapie

Révélations sur l'OM Corruption titres volés à Monaco adversaires drogués... L'ex-lieutenant de Tapie vide son sac

FOOTBALL- L'ancien proche de Bernard Tapie met le feu à l'OM des années 90Plus

Il se souvient de cette épisode, parmi d'autres mauvaises pratiques, dans un entretien au journal Le Monde samedi 2 mars. "J'étais au courant de toutes les activités de Jean-Pierre Bernès, le directeur sportif du club". C'était pour un match contre le PSG, à Paris. "Selon les dires de Jean-Pierre Bernès, l'OM a notamment volé deux titres à Monaco", a rajouté Fratani. L'ex-collaborateur de Tapie a par ailleurs avoué avoir lui-même "participé à un achat d'arbitre " dans le cadre d'un PSG - OM, et a affirmé qu'il arrivait que les adversaires des Ciel et Blanc soient drogués. C'était pour un match contre le Paris Saint-Germain, à Paris. Lelendemain de la rencontre, je suis allé lui remettre dans un endroit discret ce qui était convenu (.) On déstabilisait aussi l'adversaire en utilisant des psychotropes: du Haldol, un anesthésiant. Il assure également que des psychotropes étaient utilisés contre les adversaires! À l'aide de seringues à aiguilles ultra fines, le produit était injecté à l'intérieur de bouteilles en plastique. Tout ce qui était consommable par l'adversaire était traité.

Mais Fratani n'en reste pas là dans ses accusations. Son mandat a été terni par des soupçons de corruption, notamment celle de l'affaire VA-OM: Valenciennes avait alors rendu public la tentative de corruption d'un dirigeant marseillais envers plusieurs de ses joueurs en mai 1993, six jours avant la finale de la prestigieuse Coupe d'Europe. L'OM se verra retirer son titre de champion de France en 1993 et a été privé de compétitions européennes en 1994.

"Dans l'affaire VA-OM, Tapie a toujours déclaré qu'il avait été 'condamné à tort'. Tapie a bien été le commanditaire de l'acte de corruption", affirme Fratani. Ce que je sais, c'est qu'il est très déçu que je n'ai pas mis la Provence à son service et celui de ses copains, voilà l'histoire (Bernard Tapie est propriétaire du quotidien régional, ndlr).

Bernard Tapie assure qu'il allait "évidemment" porter plainte contre Le Monde.

Dernières nouvelles