Vivendi cède toutes ses parts dans Ubisoft et empoche 1,2 milliard d'euros

Yves Guillemot PDG d’Ubisoft

Yves Guillemot PDG d’Ubisoft

Vivendi vient de céder toutes ses parts dans Ubisoft, après de longs mois de combats entre les deux mastodontes.

Comme annoncé en mars 2018, Vivendi n'est plus actionnaire d'Ubisoft. Le géant des médias avec a sa tête Vincent Bolloré, a donc rendu définitivement (?) les armes concernant la prise de contrôle du développeur français dirigé par Yves Guillemot.

Les derniers 5,87 % ont été vendus pour 429 millions d'euros, soit un gain de 220 millions d'euros par rapport à la valeur d'achat. Le dernier communiqué de Vivendi du mardi 5 mars 2019 précise désormais que le groupe promet de ne plus acheter d'actions Ubisoft pendant au moins 5 ans.

Si Vivendi n'a pas réussi à prendre le contrôle d'Ubisoft, il a tiré de son aller-retour dans le capital une confortable plus-value de 1,2 milliard d'euros, sur un prix de cession total de sa participation de 2 milliards.

Reste à voir si passé ce délai, Vivendi ne reviendra pas à la charge pour tenter un nouveau coup. Des investissements dans le jeu vidéo au ralenti De quoi servir à étoffer l'activité vidéoludique de Vivendi, si l'on se réfère aux propos tenus par Vivendi dans son communiqué: "Vivendi, qui détient déjà Gameloft, leader mondial des jeux pour mobile, confirme son intention de continuer à se renforcer dans les jeux vidéo".

Doté d'une culture pop à toute épreuve, passionné de musique qui fait boom boom, adepte de séries comiques en tout genre, étudiant à mes heures perdues, joueur régulier de Pokémon et de FIFA.

Dernières nouvelles