Des billets d'avion bientôt plus chers en Belgique?

L'idée d'une taxe carbone sur le transport aérien à l'échelle européenne progresse

L'idée d'une taxe carbone sur le transport aérien à l'échelle européenne progresse

La Belgique compte remettre le sujet sur la table lors d'une réunion à Bruxelles des ministres de l'Environnement le 5 mars, afin de contribuer à lutter contre le réchauffement climatique.

C'est le ministre wallon Jean-Luc Crucke (MR) qui défendra la proposition suivante: " U ne tarification juste et correcte du transport aérien au regard de son impact sur l'environnement ".

Il a donc plaidé pour frapper les voyageurs au portefeuille afin d'infléchir leur comportement. Il dénonce un mode de transport "polluant" et ajoute, "vous pourrez continuer à prendre l'avion mais alors vous saurez que vous payerez beaucoup plus".

Dans une note envoyée à ses 27 autres partenaires européens -dont l'AFP a eu une copie et dont le quotidien belge Le Soir s'était fait l'écho samedi-, la Belgique appelle à une "discussion sur la tarification du transport aérien lors du Conseil des ministres de l'UE sur l'Environnement". "Des modes de transport plus respectueux de l'environnement comme le chemin de fer sont plus taxés que le transport aérien".Les discussions européennes, permettront "à la prochaine Commission européenne de faire des propositions adéquates" espère Jean-Luc Crucke. Les Pays-Bas organiseront une conférence internationale sur ce projet de taxation les 20 et 21 juin.

Le transport aérien est un important émetteur de gaz à effet de serre qui, de plus, n'est pas couvert par l'accord de Paris sur le climat. Appliquer une TVA de 15 % sur les billets d'avion - soit 12 euros supplémentaires pour un trajet qui en coûte 80 aujourd'hui - rapporterait 17 milliards supplémentaires.

Dernières nouvelles