La Bourse de Paris continue d'espérer une détente commerciale (+0,68%)

Les négociateurs chinois et américains lors de discussions sur le commerce entre les Etats Unis et la Chine le 21 février 2019 à Washington

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Vers une ouverture indécise

L'indice CAC 40 a avancé de 21,38 points à 5.286,57 points, dans un volume d'échanges faible de 2,69 milliards d'euros.

Wall Street a également terminé dans le vert vendredi. Surtout, les investisseurs s'interrogent sur les contours de l'accord qui permettra de mettre fin au conflit commercial opposant la Chine et les Etats-Unis. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 0,32%, l'indice élargi S&P de 0,30% et le Nasdaq, à dominante technologique, de 0,49%.

Selon le Wall Street Journal, Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer aux alentours du 27 mars pour signer un accord sur le commerce, au vu des progrès enregistrés dans les négociations bilatérales ces dernières semaines.

Après des mois de bras de fer et de sanctions réciproques, Pékin serait disposé à abaisser les taxes douanières et à lever d'autres restrictions imposées aux importations agricoles, automobiles et chimiques américaines, a détaillé le Wall Street Journal.

Michel Barnier a indiqué que l'UE était prête à fournir des garanties supplémentaires au Royaume-Uni afin de faciliter l'approbation de l'accord de divorce par le Parlement britannique, dans un entretien publié samedi par plusieurs journaux européens. La France et les Pays-Bas ont décidé de prendre en main l'avenir du groupe franco-néerlandais Air France-KLM et mis en place vendredi un groupe de travail sur l'avenir de l'entreprise, après les fortes tensions déclenchées par la prise de participation surprise des Néerlandais.

" L'annonce d'un accord commercial pourrait rapidement apaiser les inquiétudes (relatives à la croissance mondiale) et pousser les marchés à un niveau supérieur", a noté de son côté Jasper Lawler, un analyste de London Capital Group.

Société Générale: le groupe bancaire français a annoncé vendredi la finalisation de deux cessions - sa participation de 35% dans La Banque Postale Financement et ses activités banque privée en Belgique - qui s'inscrivent dans le cadre de son plan de recentrage stratégique.

Dernières nouvelles