Brexit : la grève du zèle des douaniers français s'étend

Jusqu'à deux heures de retard ce jeudi pour les trains Eurostar au départ de la Gare du Nord à Paris

Jusqu'à deux heures de retard ce jeudi pour les trains Eurostar au départ de la Gare du Nord à Paris

C'est le troisième jour de ce mouvement unitaire, qui a commencé lundi avec des opérations dans les ports de Calais et Dunkerque et à l'entrée de l'Eurotunnel, provoquant de longues files d'attente de poids lourds. En plus des nombreuses annulations annoncées à cause d'une révision de son programme de maintenance, la compagnie ferroviaire enregistre de nombreux retards ce jeudi 7 mars en raison d'une grève du zèle des douaniers.

Les véhicules particuliers pouvaient eux circuler normalement sur l'A16. De nombreux migrants tentaient de monter à bord des camions et remorques immobilisés notamment vers la rocade portuaire.

"Des mesures de gestion ont dû être prises par la mise en place de zones de stockage" sur l'autoroute A16 et A26, a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué.

"Les agents font une application stricte des règlements, font des contrôles plus poussés", a rapporté à l'AFP David-Olivier Caron, secrétaire général CFDT-Douanes, qui a appelé à ce mouvement conjointement avec la CGT et l'Unsa.

Selon lui, environ 300 agents travaillent à Calais (au port et à l'Eurotunnel) et une soixantaine au port de Dunkerque. Vous avez la pleine démonstration aujourd'hui de ce qui va se passer: "on estime que les effectifs supplémentaires de 700 agents pour l'ensemble de la France sont insuffisants", a-t-il expliqué. Elle vise les camions qui partent vers le Royaume-Uni alors que c'est le pays de destination qui fait les contrôles.

Troisièmement, " il y a des effectifs supplémentaires qui vont arriver dans les Hauts-de-France", à savoir 267 douaniers, a précisé Rodolphe Gintz.

Les douaniers protestent sur les conséquences du Brexit (illustration). "Il y a une contradiction entre ce que l'on est normalement chargé d'appliquer et la politique globale menée au niveau commerce".

Pour le secrétaire général Unsa-Douanes Vincent Thomazo " La grève continuera jusqu'à ce qu'on obtienne satisfaction auprès du ministère, un certain nombre de revendications ont été posées, comme l'amélioration du pouvoir d'achat des douaniers, une augmentation d'effectifs et des moyens pour le Brexit parce que nous ne sommes absolument pas prêts ".

Dernières nouvelles