"Ghosn en tenue d'ouvrier : "son avocat évoque un " échec " désastreux

Ghosn libéré en tenue d'ouvrier, un

Carlos Ghosn: cette très mauvaise idée de lui faire porter un uniforme d'ouvrier

Carlos Ghosn est sorti de prison en tenue d'ouvrier.

Dans son explication sur son blog, renseigne Le HuffPost, il a dit avoir imaginé ce scénario et cet accoutrement saugrenu pour tenter de déjouer l'attention des journalistes massés devant la prison, et ainsi éviter qu'ils ne suivent l'ex-détenu jusqu'à son nouveau lieu de résidence.

"C'est moi qui ai planifié et mis au point ce déguisement". À cause de ce plan d'amateur, la réputation que M. Ghosn a bâtie tout au long de sa vie se retrouve ternie. Il préparera sans doute sa défense dans le bureau de son avocat, où il pourra utiliser un ordinateur le jour et seulement la semaine, mais toujours sans internet. Des moyens impressionnants avaient été déployés: hélicoptères, grue et même échafaudage, pour prendre le premier cliché de Carlos Ghosn depuis son arrestation surprise le 19 novembre. "J'ai causé du tort à de nombreuses personnes".

"Je suis innocent et résolument déterminé à me défendre vigoureusement dans un procès équitable contre ces accusations sans fondement", Carlos Ghosn dans son communiqué en date de mardi. Pressé de questions, l'ancien capitaine d'industrie n'a pas voulu répondre, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Mais un miracle s'est produit plus tard", poursuit-il, quand "M. Ghosn et sa famille ont pu se retrouver dans la résidence" où il est assigné, en échange du paiement d'une caution d'un milliard de yens (environ 8 millions d'euros) et du respect de conditions très strictes. Des caméras surveillent ses entrées et sorties 24 heures sur 24, il n'a pas accès à internet, pas de téléphone ni de SMS. La violation de ces règles entrainerait une conséquence sévère: "il devra revenir à la dure vie de la prison" comme indique son avocat Me Takashi Takano. "Nous pensons que les conditions de libération sous caution ne sont pas efficaces pour empêcher une altération des preuves compromettantes", a déclaré le procureur-adjoint, Shin Kukimoto, lors d'une conférence de presse.

Dernières nouvelles