L'Armée et le peuple partagent la même vision d'avenir — Gaïd Salah

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika en fauteuil roulant

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika en fauteuil roulant

Un discours plus conciliant que ceux prononcés depuis le début de la contestation.

Le chef d'état-major et vice-ministre de la Défense, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, a fait l'éloge ce dimanche de la relation liant le peuple à son armée, affirmant que les deux partagent " une vision unique du futur de l'Algérie ".

" C'est ainsi que se rejoignent toutes les marques d'amour, de respect, de sympathie et de solidarité entre le peuple et son armée, ainsi que tous les fondements d'une vision unique du futur de l'Algérie", a souligné le vice-ministre de la Défense, ajoutant que " les motivations d'acquisition des vecteurs d'optimisation d'une vision commune de la patrie existent, et sont le fruit de la vision partagée de l'histoire, du présent et des perspectives prometteuses de l'Algérie, dont le peuple est conscient des dessous de ce monde impitoyable, marqué par l'effervescence, les événements et les mutations précipités et prémédités ".

Fin février, le général Gaïd Salah avait en effet fait une déclaration bien moins conciliante, voyant dans les appels à manifester relayés sur les réseaux sociaux "des appels anonymes douteux, prétendument en faveur de la démocratie" et visant à "pousser les Algériens vers l'inconnu".

Début mars, il avait fustigé ceux qui "veulent ramener" l'Algérie aux années de guerre civile (1992-2002), en rappelant que l'armée restait le "garant de la stabilité et de la sécurité" en Algérie et était "résolument engagée à garantir" la sécurité de la présidentielle.

Changement d'attitude du patron de l'armée?

Le mensuel El Djeich, organe de presse officiel de l'armée algérienne, soulignait dans son numéro de mars, "l'attachement du peuple à son armée, leur communauté de destin, l'unité de leur vision de l'avenir, parce que tous les deux appartiennent à une seule patrie".

"L'armée n'est pas constituée uniquement de recrues qui sont inféodées au président Bouteflika". Il a assuré, en outre, que "les liens entre l'Armée et la population sont forts et spontanés". "On a notamment entendu des slogans disant 'le peuple et l'armée sont frères', explique-t-elle".

Gaïd Salah a affirmé que l'Armée nationale populaire est fière d'appartenir au peuple, et que " l'armée algérienne et son peuple sauront préserver la nation ".

Dernières nouvelles