Européennes : pourquoi Mélenchon est à la peine

A droite la tête deliste aux élections européennes pour la France insoumise Manon Aubry accompagnée d'une candidate locale Murielle Kosman

“Macron est devenu dangereux” : la tribune de Mélenchon sur l'Europe

La tribune de Jean-Luc Mélenchon sur l'Europe intitulée "Sortez des traités, stupides", a fait réagir la majorité. " Très évocatrice, la tribune de Jean-Luc Mélenchon donne très vite, dès le titre, la teneur du propos développé par le député des Bouches-du-Rhône sur le site de Libération, ce dimanche 10 mars". "J'y vois aussi une pâle tentative de vouloir, en quelque sorte, copier, imiter la méthode du président de la République", a ajouté Mme Poirson, en référence à la lettre publiée par Emmanuel Macron dans des journaux des 28 pays de l'Union européenne mardi, en vue du scrutin du 26 mai. "Des traités qui ont " figé toutes les politiques économiques dans le dogme absurde de l'ordo-libéralisme " et sont à l'origine, selon lui, " de toutes les misères écologiques et sociales ". Et d'ajouter: "C'est la langue des biens communs à défendre et à étendre (...) celle des droits sociaux et des services publics à reconstruire après le saccage de trente ans de concurrence libre et non faussée ".

"Face aux délires belliqueux anti-russes et aux provocations guerrières de l'OTAN", Jean-Luc Mélenchon pense que cette parole est "celle de la paix". Car pour lui, Emmanuel Macron est "devenu dangereux", notamment à cause de "sa phobie anti-russe". "La condition préalable de la coopération en Europe est la sortie de ces traités".

" Conçus pour offrir une fête permanente à la finance, ils rendent impossible l'entraide et la solidarité des peuples ", fustige-t-il, opposant ses propositions, un " protectionnisme négocié avec le monde ", la lutte contre l'évasion fiscale et une " règle verte " (" ne plus prendre à la nature davantage que ce qu'elle peut reconstituer "), aux " vieilles recettes stupides et morbides " du couple franco-allemand. Pour lui, s'il faut une "renaissance" en Europe, "que ce soit celle de la souveraineté du peuple, celle des Lumières contre l'obscurantisme de l'argent et des passions religieuses adverses".

Dernières nouvelles