Charlie Whiting, mort d'un chef d'orchestre

La F1 rend hommage à son directeur de course, Charlie Whiting

F1 - Carnet noir : Décès de Charlie Whiting

En plus de son poste de Directeur de Course, il sera aussi délégué à la sécurité sur le Grand Prix d'Australie 2019.

Tout le paddock et le monde des sports automobiles est sous le choc ce jeudi 14 mars avec la triste nouvelle de la disparition de Charlie Whiting.

Michael Masi connaît bien les procédures en vigueur, pour avoir été l'adjoint de Charlie Whiting lors de plusieurs GP l'an dernier. "C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès soudain de Charlie", a écrit dans un communiqué le président de la FIA, Jean Todt, saluant "une figure incontournable et inimitable de la Formule 1, qui a perdu un ami fidèle et un ambassadeur charismatique". Je suis dévasté. C'est une énorme perte, non seulement à titre personnel, mais pour toute la famille de la Formule 1, la FIA et le sport automobile.

"Très choqué", son pilote britannique Lewis Hamilton a également parlé d'un "pilier", d'une "figure achronique du sport". "Il était notre homme à nous, les pilotes, un intermédiaire avec la FIA, a expliqué Sebastian Vettel". Les hommages du monde du sport automobile se succèdent depuis. "Vous pouviez lui demander n'importe quoi, n'importe quand, sa porte était toujours ouverte".

La F1 rend hommage à son directeur de course, Charlie Whiting
Charlie Whiting, mort d'un chef d'orchestre

Charlie Whiting était reconnu pour sa capacité d'écoute des pilotes à un poste clé. Il était de notre côté. "Toujours", a conclu le Polonais Robert Kubica (Williams).

Né le 12 août 1952 à Sevenoaks, au Royaume-Uni, Charlie Whiting a débuté en Formule 1 en 1977 en travaillant pour l'écurie Hesketh Racing, mais il s'est surtout fait connaître lorsqu'il était chef mécanicien chez Brabham.

C'est ensuite qu'il a rejoint la FIA en tant que délégué technique, avec le soutien d'Ecclestone, alors propriétaire de la F1. Devenu directeur de course en 1997, le Britannique a été l'un des grands hommes de l'évolution de la sécurité dans cette discipline. Sa force de travail, son humour très anglais tout en sous-entendus, son sens de la pédagogie et sa voix douce resteront dans les mémoires.

Dernières nouvelles