Les députés autorisent les pharmaciens à délivrer certains médicaments normalement sur ordonnance

Les pharmaciens autorisés par les députés à vendre certains médicaments sans ordonnance

Les députés autorisent les pharmaciens à délivrer certains médicaments sans ordonnance

Les députés ont adopté un amendement qui autorise les pharmaciens à délivrer certains médicaments normalement sur ordonnance pour traiter des pathologies bénignes en urgence.

Cystite, angine, gastro-entérite, conjonctivite...

Il n'y aura bientôt plus besoin d'aller chez le médecin pour pouvoir acheter certains médicaments. Les médicaments seraient délivrés dans certaines conditions, "sous réserve d'une formation ad hoc des pharmaciens sur ces dits protocoles et d'un lien obligatoire réalisé auprès du médecin traitant".

Un amendement du rapporteur Thomas Mesnier (LREM) a été adopté en ce sens, il " vise à permettre aux pharmaciens de délivrer selon un protocole mis en place par la Haute autorité de santé des médicaments dont la liste serait fixée par arrêté dans le cadre de pathologies bénignes du quotidien ". Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé estime qu'il est certes "important de réussir à avancer sur le sujet" mais exprime des "réserves".

Concilier pharmaciens et médecins sur ce dossier constitue en effet une condition indispensable au succès de la mesure.

Ainsi, dès l'amendement voté, les syndicats ont regretté "l'obstination du rapporteur à vouloir doter les pharmaciens d'officine de compétences diagnostiques qu'ils n'ont pas " selon les mots du SML (Syndicat des médecins libéraux).

Un autre amendement du rapporteur a été adopté pour permettre aux pharmaciens de changer de médicament notamment lorsque celui prescrit connaît une rupture d'approvisionnement susceptible de mettre en jeu le pronostic vital du patient, sans l'accord préalable du prescripteur, mais conformément aux recommandations de l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

Dernières nouvelles