Ligue Europa: Arsenal renverse Rennes et les derniers espoirs français

Pour ce supporter rennais il existe une nouvelle solution pour rallier l'Angleterre: prendre le ferry à Saint-L

Pour ce supporter rennais il existe une nouvelle solution pour rallier l’Angleterre: prendre le ferry à Saint-L

"Aide Arsenal à Gagner" L'intitulé du jeu concours lancé sur Twitter par la communauté des supporters du Stade Rennais suffit à résumer le sentiment répandu au sein du club breton à l'occasion de ce huitième de finale de Ligue Europa historique pour le SRFC, néophyte à ce niveau de compétition et qui, après avoir mis le feu aux Gunners à l'aller, sur la pelouse du Roazhon Park (3-1), rêve de finir le travail à Londres. Et celui-ci ne disait rien de bon pour le 8e de Ligue 1: pas un ballon touché par les Rennais dans la surface de réparation adverse. Rennes avait remporté le match aller (3-1) et rêvait de faire tomber le géant londonien pour poursuivre le meilleur parcours de son histoire en Coupe d'Europe.

Dommage pour les près de 6 000 supporters rennais qui avaient fait le déplacement et ont donné de la voix pendant l'essentiel de la rencontre.

Les Bretons ont soutenu leur équipe dans un match haché, marqué par de nombreuses fautes, petits actes de d'antijeu et autres tacles en retard. Il est donc disponible pour la réception de Rennes à l'Emirates Stadium. Si le VAR a été critiqué en Ligue des champions, Rennes aurait été heureux d'y avoir recours ce soir pour refuser le deuxième but des Gunners. La décision de l'UEFA de réduire en appel la suspension d'Alexandre Lacazette et de permettre ainsi à l'attaquant français de figurer a eu le don d'irriter un peu plus du côté de Rennes. Un choix ambitieux mais nécessaire en raison du déficit du match aller. Les Rennais, très mal rentrés dans leur match, ont encaissé deux buts dans le premier quart d'heure, et ont affiché trop de déchet par la suite. Aubameyang a centré alors que le ballon flirtait avec la ligne, pour trouver la tête de Maitland-Niles (15). Mais à 36 ans, contre son ancien club, Cech a fait parler ses beaux restes pour détourner sur son poteau et éliminer son ancien club.

Kolasinac, infatigable et décisif Piston gauche d'Arsenal, Kolasinac a été virevoltant et a bien contenu le duo Traoré-Sarr.

Le Gabonais a pu renouer avec sa célébration favorite, le port du masque.

Dernières nouvelles