Vincent Bolloré lâche les rênes de son empire

Vincent Bolloré cède les rênes de son empire à son fils Cyrille

Vincent Bolloré cède les rênes de son empire à son fils Cyrille

C'est donc fait: Cyrille Bolloré succède comme PDG à son père, à la tête du groupe du même nom. Le groupe l'a annoncé à l'occasion de la publication des résultats annuels jeudi, moins d'un an après qu'un autre fils, Yannick Bolloré, dirigrant du publicitaire Havas, a pris la présidence du conseil de Vivendi (dont Havas est une filiale).

Vincent Bolloré et son fils Cyrille.

Le milliardaire breton, qui avait déjà laissé son fauteuil d'administrateur chez Vivendi à Cyrille Bolloré, ne demandera pas le renouvellement de son siège au conseil d'administration de Bolloré à l'expiration de son mandat en mai prochain.

Cette nomination marque une étape supplémentaire dans la passation de pouvoirs graduelle qu'a élaborée Vincent Bolloré pour céder peu à peu les rênes à ses enfants: sa fille Marie dirige la branche " stockage d'électricité et solutions " (les batteries), et son fils Yannick supervise les activités dans la communication (il est notamment PDG du groupe Havas).

"Le conseil d'administration a remercié M. Vincent Bolloré pour le travail accompli pour le développement de la société Bolloré depuis 38 ans", peut-on lire dans un communiqué publié par le groupe. Il devient en revanche le président de la Financière de l'Odet, la société de la famille Bolloré qui détient 64% du groupe Bolloré, a indiqué un porte-parole.

Le groupe Bolloré, principal actionnaire de Vivendi, a par ailleurs fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 7% à données comparables en 2018 à 23,02 milliards d'euros.

Dernières nouvelles