La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé

Un enfant portant un maillot de l'équipe de France de football lors de la coupe du Monde à Noisy-le Grand le 21 juin 2018

Brive : la justice refuse qu'un bébé ne soit prénommé "Griezmann Mbappé"

Champions du monde ou pas, les patronymes des attaquants français Griezmann et Mbappé, surtout s'ils sont accolés, ne peuvent pas constituer un prénom.

En novembre, un couple de Brive-la-Gaillarde (Corrèze), avait appelé leur nouveau-né " Griezmann-Mbappé " en hommage aux joueurs de l'Atletico Madrid et du Paris Saint-Germain, champions du monde avec l'équipe de France.

Une crainte fondée selon un juge aux affaires familiales, qui a rendu sa décision il y a quelques jours. L'affaire avait eu un écho retentissant à l'automne dernier, quand le procureur de la République avait saisi le magistrat en estimant que porter ce prénom "était de nature à porter préjudice à cet enfant". Les parents ont eu interdiction d'appeler leur enfant " Griezmann-Mbappé ".

Il avait alerté le procureur de la République pour que ce dernier étudie s'il pouvait y avoir préjudice pour l'enfant à porter ce prénom composé. Le prénom a donc été retiré des registres de l'état civil.

Mais, en dépit de cette décision de justice, l'acte de naissance du bébé portera toujours mention, en marge, de la volonté première de ses parents de l'appeler "Griezmann Mbappé". Désormais, le bébé de cinq mois s'appelle " Danny Noé ".

Dernières nouvelles