Musique : le physique continue à limiter la hausse du marché français

Musique : le physique continue à limiter la hausse du marché français

Musique : le streaming rapporte plus de la moitié des revenus en France en 2018

Une augmentation pas meilleure que celle de 2016 puisqu'elle se chiffrait à 5,4%, tandis qu'en 2017 elle s'élevait à 3,9%. Le chiffre de 2018 est quasiment cinq fois plus élevé que celui de 2014.

Certes la France compte 5,5 millions d'abonnés payants, soit un million de plus en un an. L'abonnement payant a représenté 41% des ventes de musique, c'était 8% il y a cinq ans; quant à l'écoute gratuite financée par la pub, elle pèse moins de 10% des ventes de l'industrie.

La Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) fait état d'une croissance du marché mondial bien plus rapide, même si le pic de 1999 n'a pas été atteint ( voir le Global Music Report de 2018 ).

De l'autre côté, et c'est toujours le sens de l'histoire, le marché physique continue son effondrement, d'autant qu'il a été impacté en fin d'année par le mouvement des Gilets jaunes. Les marchés émergents, notamment l'Amérique latine généraient auparavant très peu de ventes avec les CDs. Le chiffre d'affaires des ventes physiques se monte à 256 millions d'euros, grâce à une bonne résistance du CD et des ventes de vinyles au zénith: 4 millions de galettes ont été vendues en 2018! En particulier les abonnements payants qui progressent de 23% et deviennent ainsi la 1ère source de chiffre d'affaires de la musique enregistrée.

Détail intéressant: 30% des utilisateurs de streaming ont plus de 50 ans. Le vinyle représente désormais près d'un cinquième des revenus du marché physique. Cette question doit être discutée à la fin du mois au niveau européen. Sorti le 19 octobre, il a été certifié disque de diamant en trois jours (1), a atteint 780 000 exemplaires en une semaine, est resté numéro du top albums pendant 12 semaines consécutives et caracole en tête des ventes de vinyles avec 80 000 exemplaires achetés. La liste complète, dans l'ordre de préférence, est: Johnny Hallyday, Maître Gims, Jul, Damso, Soprano, Dadju, Orelsan, Biglo & Oli, Queen, Kendji Girac, Kids United, Ninho, Booba, Vald, Ed Sheeran, Indochine, Lomepal, Les Enfoirés, Mylène Farmer - seule femme du classement - et Imagine dragons. Pour cela, sa méthode est la suivante: il additionne le nombre d'écoutes en streaming de chaque titre de l'album puis en soustrait la moitié des écoutes du titre le plus écouté et enfin divise le résultat par 1 000 (1 500 depuis le 1er janvier).

" Pour la première fois, un texte législatif confirme que des plateformes comme YouTube relèvent du droit d'auteur et qu'elles ont l'obligation d'aller chercher des accords de licence auprès des auteurs, des producteurs et des artistes".

Dernières nouvelles