PSG-OM: Un Di Maria magistral permet aux Parisiens de mater l'OM

La déception des Olympiens une nouvelle fois battu au Parc des Princes

La déception des Olympiens une nouvelle fois battu au Parc des Princes

Cette victoire n'effacera pas la déception encore bien vive, mais les supporters du PSG, dont une partie était en grève en début de match, n'ont pas eu à subir l'affront d'une défaite contre l'OM onze jours après la cruelle désillusion face à Manchester United. Les Marseillais se sont repliés et ont attendu que le match passe. Et le PSG en a eu bien besoin tant l'OM lui a posé des soucis pendant presque une mi-temps.

L'ambiance dans le Parc des Princes est montée d'un cran, mais pas le niveau de jeu du PSG qui a perdu coup sur coup sur blessure Alves et Meunier (voir par ailleurs). Sur un contre, à la suite d'un corner marseillais, Paris a quand même réussi à ouvrir le score grâce à Kylian Mbappé (45e+2). Ce dernier a marqué son 26e but de la saison en Ligue 1.

Des Parisiens probablement en 3-5-2 avec Angel Di Maria et Kylian Mbappé devant. Une victoire qui doit beaucoup à Angel Di Maria, auteur de deux buts et une passe décisive pour Mbappé, qui a lui raté le doublé en voyant son penalty détourné par Pelé dans le temps additionnel. Il a ridiculisé la moitié de la défense marseillaise pour redonner l'avantage à son équipe (56e), provoqué l'expulsion de Mandanda et plié le match dans la foulée en logeant le coup franc dans le petit filet des 30 mètres (66e).

L'OM a été contraint de terminer la rencontre à dix après le carton rouge reçu par son capitaine, Steve Mandanda, à la 62e minute. Les Phocéens étaient alors menés 2-1. Di Maria a inscrit un but, mais la VAR l'a refusé (15e). Il a été immédiatement exclu par Antony Gautier, l'arbitre de la rencontre. Puis Thauvin, vraiment en dessous, ce soir, a cédé sa place à Radonjic (77e). Colin Dagba en tête. D'autant que l'occasion de grignoter du terrain sur Lille, deuxième de L1 défait à Monaco (1-0) vendredi, et de rester au contact de Lyon (3e, 50 pts) dans la course à la Ligue des champions, est belle.

Germain a mis 27 secondes à égaliser, en seconde période (1-1, 46e). Le bilan des Parisiens est désormais de 16 victoires et 3 nuls toutes compétitions confondues.

Dernières nouvelles