Décès du chanteur breton Yann-Fañch Kemener [Vidéo]

Yann-Fañch Kemener Florence Rousseau et Aldo Ripoche autour de l’harmonium d’Étel à l’issue des séances d’enregistrement à Notre Dame des Flots en février 2017

Yann-Fañch Kemener Florence Rousseau et Aldo Ripoche autour de l’harmonium d’Étel à l’issue des séances d’enregistrement à Notre Dame des Flots en février 2017

L'ethnomusicologue est décédé des suites d'un cancer.

Acteur du renouveau du kan ha diskan (chant et contre-chant) dans les années 1970 et 1980, notamment avec Erik Marchand, Yann-Fañch Kemener a contribué à la pérennisation de la transmission de chants traditionnels par son activité de chanteur traditionnel mais aussi dans ses activités de collectage de la tradition orale locale et de transmission de la langue bretonne. C'est une grande perte pour le monde culturel breton.

La #Bretagne vient de perdre une grande voix mais surtout un grand artiste. Sa mémoire a été saluée par de nombreuses personnalités et de nombreux amateurs de musique. Yann-Fañch Kemener fut artiste, un fin musicologue et un grand défenseur de la langue bretonne. "Il a œuvré pour la langue bretonne et sa représentation en dehors de la Bretagne", a déclaré à l'AFP le maire de Trémeven (Finistère) Roger Colas, la commune où il résidait.

" LIRE AUSSI - Connaissez-vous l'histoire de la Bretagne? ". Il était âgé de 61 ans. En 2005, il avait reçu le prix de l'Académie Charles Cros dans la catégorie Musiques du monde pour An Dorn. Sa discographie compte de très nombreux albums. En novembre 2018, c'est contraint par la maladie qu'il s'est retiré de la scène qu'il aimait tant.

Ses obsèques seront célébrées ce mardi 19 mars en l'église de Sainte-Tréphine (Côtes-d'Armor).

Dernières nouvelles