Tournoi des six nations: le XV de France s'impose face à l'Italie

VI Nations: Penaud décisif, Parisse presque héroïque... Les tops et les flops d'Italie-France

Un succès en trompe-l'oeil

La dernière rencontre, la véritable finale de ce tournoi a tourné à l'avantage du Pays de Galles.

Au moins les Bleus sont-ils parvenus, après l'Ecosse (27-10), à battre l'autre équipe de leur niveau dans la compétition. Plus réalistes, les hommes de Jacques Brunel - ancien sélectionneur de la Squadra Azzurra - ont fini par l'emporter 25-14.

Mais ce succès très poussif, puisque les Bleus étaient encore sous la menace italienne jusque dans les dernières minutes, ne cache aucunement tous leurs manquements à six mois de la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre). Pire, Damian Penaud a même marqué un troisième essai français (78e). Heureusement pour eux, les Bleus ont marqué sur leur première incursion dans le camp italien, par Dupont au relais d'une accélération de Penaud (16, 7-6). Ces Bleus à l'agonie n'en ont pas les moyens: "Forcément, on sait tout ce que Sergio a pu apporter au rugby italien, ce qu'il a apporté à ses coéquipiers au quotidien, donc il y aura forcément beaucoup d'émotion autour de ce match-là".

43e: sur une percée du pilier italien Andrea Lovotti, Yacouba Camara est de nouveau sanctionné pour être entré sur le côté du regroupement. Allan réussit la pénalité, à 40 m face aux poteaux. Et au retour des vestiaires, Yoann Huget a creusé l'écart avec un deuxième essai français (9-17). Ou si Tito Tebaldi n'avait pas commis un en-avant devant la ligne française (65) alors que les Bleus n'avaient que six points d'avance. Globalement, Ntamack amène de la fluidité au jeu et une forme de sérénité, à l'image de son 4/5 face aux perches à Rome.

79e: chandelle de Baptiste Serin après une mêlée.

Dernières nouvelles